Inauguration de la première phase de l’usine « Maroc Akhchab » à Tanger

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le groupe marocain El Khayati a inauguré, vendredi à Melloussa (province de Fahs-Anjra), la première phase de son usine « Maroc Akhchab », spécialiste des panneaux de bois lattés, en présence du ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour.

Capitalisant sur l’expérience acquise dans le commerce du bois, la société a rejoint l’initiative de la banque des projets de substitution des importations lancée par le ministère de l’Industrie et du commerce. En effet, le secteur de l’importation du bois étant l’une des principales sources de sortie de devises du Royaume, la société a décidé de rejoindre la marche du Maroc vers une souveraineté industrielle en lançant ce chantier d’envergure. S’exprimant à cette occasion, M. Mezzour a souligné que Maroc Akhchab, qui a été dans le passé un importateur des produits de bois, passe aujourd’hui à la production locale et réduit à minima sa dépendance aux marchés internationaux. « C’est une Success Story marocaine qui illustre une fois de plus que nos industriels ont tout le potentiel pour relever le défi de la souveraineté industrielle », a dit le ministre, ajoutant que « la banque de projets connait un franc succès auprès des industriels, et ce n’est que le début ». « Le groupe continuera à étendre ses activités et nous ne ménagerons aucun effort pour l’accompagner dans cette belle aventure », a-t-il poursuivi.

« Nous sommes convaincus qu’il y a beaucoup de potentiel à développer sur le marché marocain, nous avons l’intention d’accélérer le développement de toutes sortes d’activités axées non seulement sur le bois, mais également sur d’autres domaines notamment l’agro-industrie », a indiqué, de son côté, le directeur général de « Maroc Akhchab », Mohamed Karim El Khayati.

« Notre souhait est de maintenir l’essor de développement d’une industrie du bois marocaine, dans le respect des standards internationaux, et ce grâce au savoir-faire et aux compétences marocaines », a-t-il relevé.

De son côté, Nadia Bouayad, conseillère développement de « Maroc Akhchab », a présenté un exposé sur l’usine, dans lequel elle a souligné qu’elle constitue une unité industrielle leader en production de contreplaqués, de panneaux en bois latté et d’emballages en bois avec des outils industriels performants et des équipements de pointe permettant de fabriquer des produits de qualité adaptés aux besoins du marché national et international.

Mme Bouayad a, par ailleurs, mis l’accent sur l’engagement de la société en faveur de la protection de l’environnement, notant qu’elle s’efforce de minimiser son impact sur l’environnement en adoptant des actions de valorisation et de recyclage des déchets. Les opérations de l’usine ont débuté il y a 2 ans déjà, en décembre 2020 avec un investissement initial de plus de 40 millions de dirhams (MDH), bénéficiant d’une subvention de MarocPME, équivalant à une capacité de production de 6.500m²/an et des débouchés sur le marché national comme à l’export, notamment vers l’Egypte et l’Iraq.

Grâce à son savoir-faire commercial et opérationnel accumulé à ce jour et à son réseau de clients marocains et étrangers, Maroc Akhchab ambitionne de soutenir les efforts de développement de l’industrie marocaine, à travers un nouveau projet d’investissement.

Ce projet porte sur l’extension de l’unité de fabrication de panneaux lattés, en vue de tripler la capacité de production du groupe, à travers un investissement global de 160 MDH, qui permettra la création de 250 emplois directs et 650 indirects. Cette cérémonie a été marquée par la signature d’une convention de partenariat portant sur ce projet d’extension entre le ministère et le groupe.

L’ensemble des parties prenantes ont contribué à l’aboutissement de la première phase de l’usine Maroc Akhchab, notamment la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et le Centre régional d’investissement de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRI-TTA). Cette cérémonie s’est déroulée en présence notamment du gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Abdelkhalek Marzouki, du DG du CRI-TTA, Jalal Benhayoun, du DG de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi, et de représentants de fédérations et d’associations professionnelles, ainsi que des responsables du groupe.

Share.

Leave A Reply