Maroc.. 28% des entreprises ont suspendu leur activité a minima 143 jours en 2021

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au Maroc, la reprise de l’activité économique n’était pas si simple pour certaines entreprises, en effet, un taux avoisinant un tiers d’entre elles (28%) ont dû suspendre leurs activités pour une durée moyenne de 143 jours en 2021, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

En sus, les entreprises des secteurs de l’hébergement (52%), des arts, spectacles et activités récréatives (49%) et de la construction (37%) ont suspendu leurs activités respectivement pour une période moyenne de 250, 186 et 169 jours.

La raison de suspension n’est expliquée que par les sempiternelles répercussions de la crise sanitaire sur l’activité de ces entreprises.

Cette suspension a été légèrement plus longue pour 30% des Très petites entreprises (TPE), avec un arrêt moyen de 158 jours d’arrêt, 116 jours pour 27% des Petites et Moyennes entreprises (PME) et 107 jours pour 14% des Grandes entreprises (GE).

Or, les entreprises de l’enseignement et santé humaine (94%), de l’énergie (84%) et du commerce (83%) ont exercé continuellement leur activité sans avoir à la suspendre en 2021, fait savoir la note du HCP.

En outre, près de 43 % des entreprises ont enregistré une baisse d’activité supérieure à 50% ou plus durant l’année 2021 par rapport à la période avant covid, 27% ont déclaré une baisse entre 10% et 50% et 10% d’elles une baisse de moins de 10%.

Le HCP précise également que au-delà de la moitié des TPE ont connu une baisse d’activité de 50% ou plus en 2021 contre 31% pour les PME et 13% pour les GE, précise l’institution, notant que dans le secteur de l’hébergement, la quasi-totalité des entreprises ont rapporté un recul d’activité et 86% ont déclaré une baisse de 50% ou plus durant l’année 2021 par rapport à la période avant covid.

Les baisses d’activité de plus de 50% restent également importantes dans les secteurs de la restauration (65%) et des arts, spectacles et loisirs (75%), fait observer la même source.

Par ailleurs, plus de la moitié des entreprises ont subi une baisse de leur liquidité, révèle le HCP, précisant que cette proportion est de 54% pour les TPE, 51% pour les PME et 43% pour les GE.

La détérioration du niveau de liquidité a été observée dans la quasi-totalité (98%) des entreprises du secteur de l’hébergement et dans 88% de celles de la restauration et des arts, spectacles et loisirs. Les secteurs de l’énergie et de l’enseignement et santé humaine ont montré plus de résilience face à cette crise, avec respectivement 43% et 48% des entreprises qui ont réussi à maintenir leur niveau de liquidité.

Share.

Leave A Reply