Financement de la PME.. Voilà ce qu’on vous dira en agence bancaire

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il est enfin là ! Il, c’est ce package de financement mis dorénavant à la disposition des jeunes entrepreneurs marocains aussi bien ceux des villes que du monde rural. Il s’agit d »une initiative royale, une première dans l’histoire des anales du financement de la PME marocaine. Tant attendu, voire souhaité par les uns et les autres, ce programme intégré d’appui et de financement des entreprises est qualifié de loin d’un traitement de choc contre les maux et les obstacles qui entravent le monde des affaires, particulièrement dans son chapitre délicat à savoir le financement, le soutien et l’accompagnement de la TPE, ainsi peut-dire. 

Concrètement et de l’avis de beaucoup, les mesures prévues en la matière se veulent des plus incitatives, des plus motivantes et des plus alléchantes à commencer notamment par la problématique phare en la matière à savoir le taux d’intérêt. Effectivement, dans le cadre de ce programme, le taux de financement est plafonné à 2%, le taux le plus bas dans l’histoire du Maroc, et un tarif de financement qui descend même jusqu’à 1,75% en milieu rural. Et encore, là n’est pas le plus notable puisque c’est au niveau des garanties de financement, véritable hantise des TPE, que le programme intégré fait le plus fort.

Toutes ces conditions, la presse tous supports confondus, s’est bien chargée de les relayer abondamment auprès du public. Et si le message n’était pas encore passé, les vastes campagnes de communication qui commencent à être déroulées par les banques se chargent bien d’achever le travail. Tout va donc bien dans le meilleur des mondes… ou presque.

De son côté, BTP News est parti voir comment les choses se préparent sur le terrain et comment ledit programme fait ses premiers pas au niveau des agences bancaires et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à l’heure où nous mettions en ligne, on est très loin de la mobilisation que reflète l’intensive communication autour du programme.

BTP News a approché d’un côté des agences de deux grandes banques de la place pour avoir des réponses.

D’entrée de jeu, les conseillers clientèle, des plus avenants, nous font espérer que l’on va nous dérouler le tapis rouge. «Nous avons reçu l’instruction d’accorder de manière volontariste les crédits demandés», nous annonce un chargé de clientèle. «Nous avons des directives pour satisfaire toutes les demandes des clients», renchérit un autre. Les bonnes intentions sont bien là, mais interrogés sur la procédure que nous devons suivre pour obtenir un financement, les chargés de clientèle font un aveu d’impuissance. «Nous attendons toujours les instructions du siège autour des modalités pratiques pour le déblocage des crédits», nous avoue un conseiller. «Nous n’avons encore aucune idée sur le comment du dispositif», se désole un autre chargé de clientèle.

Si l’ampleur du programme intégré et ses ambitions justifient dans une certaine mesure que les choses prennent leur temps avant de se mettre en place sur le terrain, il faut aussi être vigilant à ce que les
délais de concrétisation restent raisonnables, surtout que la forte communication autour du dispositif alimente d’importants espoirs.

Autant d’espoirs qu’il ne faut surtout pas décevoir.

Partager.

Votre commentaire