UNE NOUVELLE VIDÉO GROWTH & RECOVERY MET EN LUMIÈRE LA DEMANDE CROISSANTE D’INFRASTRUCTURES ÉLECTRIQUES EN AFRIQUE  

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

   Selon une nouvelle vidéo Growth & Recovery produite par Oxford Business Group et JESA fournisseur de solutions de classe mondiale, les investisseurs ont un rôle à jouer dans le développement socio-économique de l’Afrique en offrant une électricité fiable et propre à une plus grande partie de la population qui connaît une croissance rapide.

Intitulée “Powering Africa: Green Opportunities” et disponible en français et en anglais, la vidéo est accessible au lien suivant https://oxfordbusinessgroup.com/blog/bernardo-bruzzone/video/electrifier-lafrique-opportunit%C3%A9s-en-%C3%A9nergies-renouvelables-dans-une-r%C3%A9gion-en-pleine-croissance

Les vidéos Growth & Recovery comptent parmi les derniers outils de recherche conçus par OBG et proposent des informations essentielles sur l’évolution des secteurs économiques clés et leurs perspectives de croissance, à mesure que l’économie mondiale se redresse.

Toujours selon la vidéo, la croissance rapide en Afrique a accentué le besoin de combler les disparités importantes en matière d’approvisionnement en électricité sur le continent.

« L’Afrique subsaharienne est l’une des régions qui enregistre la plus forte croissance démographique au monde, avec une population qui devrait plus que doubler pour passer de 1,1 milliard d’habitants en 2019 à 2,5 milliards à l’horizon 2050. À l’heure actuelle, plus de la moitié de la population n’a pas accès à l’électricité », indique OBG dans la vidéo.

Dans la vidéo, OBG explique également que l’Afrique est bien placée pour faire des énergies renouvelables un élément clé de son futur bouquet énergétique, en misant sur ses atouts considérables dans les secteurs solaire, éolien, hydraulique et géothermique. En se concentrant sur la durabilité, le continent pourrait tirer parti de ses sources d’énergie renouvelable.

Compte tenu de la rapide croissance démographique et de l’urbanisation actuelle que connaît une grande partie de l’Afrique, l’aménagement de nouvelles infrastructures électriques y fait figure de priorité, a indiqué Hicham Kabbaj, Directeur Général de JESA.

« Le potentiel de développement de sources d’énergie verte sont immenses dans la région comme le prouvent les projets d’énergie solaire et éolienne déjà implantés autant dans les zones urbaines que rurales », a-t-il ajouté. « Les mesures visant à renforcer le rôle des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique contribueront également aux efforts plus larges visant à rendre la nouvelle croissance à la fois durable et équitable, à l’heure où les investisseurs sont friands de projets qui respectent les principes ESG. »

À l’occasion du lancement de la vidéo, Marc-André de Blois, directeur des relations publiques et du contenu vidéo d’OBG, a, lui aussi, reconnu que si l’Afrique devait relever divers défis afin de développer les infrastructures électriques dans la région, les éventuelles retombées étaient conséquentes, comme le montre cette vidéo Growth & Recovery.

« La vidéo souligne les progrès en cours au Maroc qui bénéficie déjà d’une expertise importante après s’être engagé à produire plus de la moitié de son électricité à partir d’énergies renouvelables à l’horizon 2030 », a-t-il expliqué. « Bien que la vidéo expose les obstacles rencontrés par l’Afrique notamment en termes d’infrastructures, elle met surtout en lumière un écosystème d’énergie renouvelable qui a réussi à gagner la confiance de divers investisseurs. »

La vidéo Growth & Recovery sur l’Afrique s’inscrit dans une série de vidéos que le groupe international de recherche et de conseil produit actuellement avec ses partenaires, parallèlement à d’autres outils de recherche sur les pays émergents, dont une gamme d’articles et d’entretiens spécifiques à chaque pays.

À propos d’Oxford Business Group

Oxford Business Group (OBG) est un cabinet d’intelligence économique et de conseil présent dans plus de 30 pays couvrant l’Asie, l’Afrique, le Moyen-Orient et les Amériques. La firme est reconnue mondialement comme une source fiable d’information stratégique sur les marchés ayant démontré un taux de croissance parmi les plus rapides au monde, appelés The Yellow Slice, en référence aux couleurs corporative d’OBG.

À travers sa gamme de produits – veille économique : Economic News & Views, sondages : OBG CEO Surveys ; événements et conférences ; interviews exclusives en format vidéo : Global Platform, publications annuelles : The Report – et sa division conseil : Advisory, OBG développe des analyses exhaustives et précises de l’évolution macroéconomique et sectorielle afin d’aiguiller les décisions commerciales et d’investissement.

OBG diffuse ses produits d’intelligence économique via différentes plateformes, incluant ses abonnés directs, ainsi que ceux de Dow Jones Factiva, Bloomberg Professional Services, Eikon de Refinitiv (anciennement Thomson Reuters), et plusieurs autres.

À propos de JESA

Créée en 2010, et avec plus de 1600 collaborateurs, JESA qui est un fournisseur de solutions de classe mondiale avec un ADN africain, est le plus grand groupe d’ingénierie au Maroc et l’un des leaders en Afrique.

JESA est une joint-venture entre deux leaders mondiaux, OCP, leader mondial des phosphates et dérivés, et le groupe australien Worley, l’un des plus grands prestataires mondiaux de services techniques, professionnels et de construction.

Spécialisé en ingénierie, urbanisme, management de projets et conseil, JESA offre une gamme complète de services, couvrant toutes les phases des projets depuis l’analyse du besoin et l’étude de faisabilité jusqu’au management de la construction et l’assistance à la mise en service ou la maintenance. Avec son siège social situé à Casablanca, au Maroc, JESA possède des bureaux ou des installations d’ingénierie à Rabat, Abidjan, Dakar, Addis-Ababa, Lakeland (États-Unis), et Cotonou. Le groupe est aussi actif en Côte d’Ivoire, au Bénin, en Guinée, en Éthiopie, et au Rwanda et intervient dans divers domaines, notamment ceux des phosphates, mines et minéraux, chimie, infrastructures de transport, ouvrages d’art, assainissement, eau et environnement, énergie, et bâtiment.

Communiqué

Partager.

Votre commentaire