Malawi.. L’ACA s’engage à soutenir la centrale solaire photovoltaïque Salima de 60 MW

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’ACA a soutenu la centrale solaire photovoltaïque Salima de 60 MW au Malawi, grâce au RLSF : Il s’agit du deuxième projet ayant bénéficié du RLSF au Malawi, le premier étant la phase 1 de la centrale solaire Nkhotakota, avec une capacité initiale de 21 MW. La construction du projet étant quasiment achevée, Salima Solar sera la première centrale solaire photovoltaïque du Malawi à se connecter au réseau.

L’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA) a eu recours à sa Regional Liquidity Support Facility (RLSF) pour appuyer la centrale solaire photovoltaïque Salima, en fournissant une garantie de liquidité renouvelable qui pourra être utilisée en cas de retard de paiement de la part de l’acheteur d’énergie national, Electricity Supply Corporation of Malawi Limited (ESCOM). Il s’agit en effet, du deuxième projet du pays à bénéficier du RSLF, le premier étant la phase 1 de la centrale solaire Nkhotakota, avec une capacité initiale de 21 MW.

La centrale solaire photovoltaïque Salima de 60 MW, qui est l’un des projets les plus avancés, jouera un rôle déterminant dans le secteur sous-développé de l’électricité au Malawi, dont la capacité de production installée est d’environ 439 MW. Plus de 90 % de cette capacité provient de centrales hydroélectriques situées sur la rivière Shire, au sud du pays. Cette forte dépendance sur l’hydroélectricité est souvent limitée par la sécheresse et les faibles pluviométries. Les réformes entreprises par le gouvernement, qui ont conduit à la création d’un marché de l’électricité viable pour la participation du secteur privé à l’expansion de la production, se traduisent par un fort potentiel pour les technologies solaires et les nouvelles technologies hydroélectriques sur le marché de l’électricité.

La mise en service de la centrale solaire photovoltaïque Salima est prévue pour le mois d’août 2021. Elle a été conçue par JCM Matswani Solar Corp Limited, une société ad hoc malawite détenue par le producteur d’électricité indépendant (IPP) canadien JCM Power et InfraCo Africa Limited, cette dernière appartenant au Private Infrastructure Development Group (PIDG). Le capital de construction a été fourni par JCM Power, la banque de développement néerlandaise FMO et InfraCo Africa Limited. Il s’agira de la première centrale solaire photovoltaïque du Malawi à être connectée au réseau. L’énergie produite, d’une moyenne annuelle estimée à 154 GWh, sera vendue exclusivement au service public malawite, ESCOM, en vertu d’un accord d’achat d’électricité (PPA) de 20 ans. Par l’entremise du RLSF, l’ACA fournira une couverture d’une valeur de 4,4 millions d’USD contre le risque de retard de paiement de la part d’ESCOM. La police du RLSF aura une durée initiale de dix (10) ans au maximum. La couverture de liquidité fournie par le RLSF facilitera un financement de projet à hauteur de 78 millions d’USD.

Le secteur de l’énergie du Malawi a récemment fait l’objet de mesures de restructuration dans le but d’accroître la disponibilité d’un approvisionnement fiable en électricité dans le pays. Cela comprend la dissociation de l’ESCOM et la création de l’Electricity Generation Company of Malawi (EGENCO). Plus récemment, ESCOM a été davantage dissocié suite à l’introduction de Power Market Limited (PML), qui deviendra l’acheteur unique dans le secteur de l’énergie, et assumera les PPA signés entre ESCOM et les IPP. Une restructuration plus poussée du marché de l’électricité du Malawi est en cours, avec un fort intérêt des investisseurs et une volonté politique aux fins de favoriser l’accès des IPP sur le marché.

 

 

Partager.

Votre commentaire