Ordre des Architectes.. Mme Bouchareb préside une réunion de travail avec le nouveau président du CNOA

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le cadre des échanges avec l’écosystème Logement et Construction et de la collaboration étroite qu’entretient le ministère avec l’ensemble des professionnels du secteur, Mme Nouzha Bouchareb, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, a présidé une réunion de travail avec M. Chakib Benabdellah, nouveau président du Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA) ainsi qu’avec les membres du bureau, suite à leur élection au sein des instances ordinales, indique un communiqué du ministère.

Lors de cette rencontre, Mme Bouchareb a rappelé la détermination du Département à accompagner les instances ordinales en vue d’œuvrer de concert pour le développement de la profession et du secteur. Elle a, par ailleurs, salué les efforts du CNOA et des conseils régionaux des architectes (CROA) pour l’élan de solidarité dont l’ensemble de profession a fait preuve, depuis le début de la crise sanitaire, en procédant à la signature de la Déclaration de Solidarité avec le Ministère et l’écosystème afin de sauvegarder la santé des citoyens, préserver les emplois et maintenir l’activité permettant ainsi de développer la résilience du secteur et de faciliter la transition vers une relance économique pérenne, souligne la même source.

Dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, Mme la ministre a fait part, aux représentants de la profession, de la nécessité de s’inscrire dans la nouvelle dynamique, que connaît notre pays, pour relever les défis de la Régionalisation avancée et du Nouveau Modèle de Développement, en saisissant les nouvelles niches de développement dégagées notamment celles relatives au développement territorial qui contribuerait à l’émergence de modèles régionaux en matière de conception et de production d’espaces de vie durables, équitables et attractifs.

A ce titre, Mme Bouchareb a fait état des principaux enjeux de la simplification des procédures, de l’accélération du chantier de la dématérialisation et de la nécessité d’échange de l’information dans la transparence, la protection des intérêts des citoyens et l’optimisation des délais et des coûts de production.

La ministre a également invité le CNOA avec les Conseils Régionaux, à engager avec le département un travail commun pour une meilleure adaptation des conditions de la profession au contexte de l’évolution économique et sociale. Elle a, aussi, appelé la profession à assurer un meilleur partage de la commande publique et privée et une répartition optimum des architectes à travers l’ensemble du territoire du Royaume dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Directives Royales visant à lutter contre les disparités territoriales.

Par ailleurs, Madame la Ministre a souligné l’importance de la moralisation de la pratique de la profession dans la promotion et la sauvegarde de la qualité architecturale et paysagère et dans la valorisation du métier de l’architecte.

De son côté, le Président du CNOA a vivement remercié Madame la Ministre pour l’intérêt accordé à la profession et aussi pour l’esprit d’ouverture et de collaboration clairement manifesté lors de son discours. Il a fait part à Mme la ministre de la volonté d’œuvrer ensemble sur la multitude de chantiers et d’attentes de la profession citant, en particulier des mises à jour de textes de lois, de la formation, de l’assistance architecturale et enfin des activités culturelles à même de sensibiliser sur le rôle des architectes dans notre société en plein essor.

A la fin de cette rencontre, il a été convenu d’asseoir un nouveau cadre de partenariat étroit, innovant et fédérateur, à travers la signature de convention ministère/ CNOA/CROA. Cette convention permettra, entre autres, de décliner l’ensemble des politiques publiques du secteur à l’échelle des territoires et permettra de tracer une feuille de route de ce partenariat, afin d’asseoir les acquis et d’assurer la continuité et la pérennité de ces rapports.

Partager.

Votre commentaire