TIC

LG Electronics résiste à la crise sanitaire et économique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

– LG Electronics n’a pas échappé à la pandémie mondiale qui a considérablement affecté les résultats financiers de son deuxième trimestre 2020. Le chiffre d’affaires consolidé de 12,83 mille milliards de KRW (10,51 milliards) recule de 17,9 % et le bénéfice d’exploitation de 495,4 milliards de KRW (405,65 milliards USD) baisse de 24,1 % par rapport au deuxième trimestre 2019. Le groupe a géré sa chaîne d’approvisionnement et sa structure de coûts pour résister à la crise économique et sanitaire mondiale.

La division Home Appliance & Air Solution (Électroménager et Solutions pour la climatisation et l’énergie) annonce un chiffre d’affaires de 5,16 mille milliards de KRW (4,22 milliards USD) au deuxième trimestre, soit 15,5 % de moins qu’au deuxième trimestre 2019, en raison de la diminution de la demande mondiale pendant la pandémie. Le résultat d’exploitation de 628 milliards de KRW (514,23 millions USD) recule de 12,5 % sur un an, même si la marge bénéficiaire de 12,2 % est la plus élevée jamais enregistrée pour un deuxième trimestre par la division Home Appliance & Air Solution de LG. Concernant les perspectives futures, la division est portée par un intérêt croissant des consommateurs pour un mode de vie plus sain.

Le chiffre d’affaires et la rentabilité du deuxième trimestre de la division Home Entertainment (Divertissement à domicile) a été impactée par les mesures de confinement et la fermeture des magasins de détail. Les ventes s’élèvent à 2,26 mille milliards de KRW (1,85 milliard USD), soit une baisse de 24,4 % en comparaison du deuxième trimestre 2019, tandis que le résultat d’exploitation de 112,8 milliards de KRW (92,37 millions USD) a reculé de 25,9 %. En plus de poursuivre la réduction des coûts de matériaux, la division Home Entertainment exerce un contrôle strict de ses investissements marketing, augmente les proportions de téléviseurs haut de gamme, renforce ses ventes en ligne et optimise son efficacité opérationnelle pour maintenir sa rentabilité au niveau de l’année dernière.

La division Mobile Communications (Communications mobiles) affiche pour le deuxième trimestre un chiffre d’affaires de 1,31 mille milliards de KRW (1,07 milliard USD), en hausse de 31,1 % par rapport au premier trimestre. Cette progression est due en partie à la réouverture des marchés après le confinement. La perte d’exploitation de 206,5 milliards de KRW (169,10 millions USD) a diminué par rapport au deuxième trimestre de 2019 et au premier trimestre 2020, grâce à un marketing plus efficace et une meilleure maîtrise des coûts. Le déploiement mondial de LG Velvet au troisième trimestre ainsi que le lancement de nouveaux modèles à prix attractifs devraient créer une dynamique pour les smartphones de la marque LG, ce qui devrait se traduire par une croissance du chiffre d’affaires et de la rentabilité.

La division Vehicle Component Solutions (Solutions de composants pour véhicules) enregistre un chiffre d’affaires trimestriel de 912,2 mille milliards de KRW (746,95 milliards), soit 40 % de moins qu’à la même période de 2019, et une perte d’exploitation de 202,5 milliards de KRW (165,82 millions USD), ce qui s’explique par l’arrêt de la fabrication due à la pandémie chez les constructeurs automobiles du monde entier. La demande en pièces pour les voitures devrait remonter progressivement au fur et à mesure de la reprise d’activité des grands constructeurs automobiles.

La division Business Solutions (Solutions professionnelles) a réalisé au deuxième trimestre un chiffre d’affaires de 1,31 mille milliards de KRW (1,07 milliard USD), ce qui correspond à une baisse de 12,6 % par rapport au deuxième trimestre de l’exercice précédent. Quant au résultat d’exploitation, il recule à 98,30 milliards de KRW (80,49 milliards USD). Pour faire face aux défis à venir, la division B2B se concentre sur la création d’opportunités commerciales dans la tendance « untact », afin d’accroître les ventes de produits d’affichage numérique haut de gamme, de renforcer la compétitivité de ses modules solaires et de gagner de nouvelles parts de marché dans les domaines du télétravail et de la formation à distance.

Communiqué

Partager.

Votre commentaire