Énergie.. Une reprise favorable à la marge brute

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La reprise du secteur de l’énergie en 2021 devrait bénéficier aux produits à forte valeur ajoutée, avec un impact positif prévu sur le niveau de marge de Total Maroc et Afriquia Gaz, a indiqué, mardi, Ahmed Rochd, Responsable analyse et recherche chez Valoris Securities.

L’analyste qui animait un webinaire sous le thème « Le secteur de l’énergie: Taqa, Total et Afriquia », table ainsi sur une marge brute de 1.200 MAD/tonne pour Total Maroc et de 1.030 MAD/tonne pour Afriquia GAZ au titre de l’exercice 2021.

Au sujet de Total Maroc, M. Rochd a rappelé que l’entreprise a accusé une baisse des volumes de l’ordre de 12% en 2020, notant toutefois que sa marge brute s’est améliorée de 5,2 points pour atteindre 22% des produits d’exploitation.

L’analyste a anticipé une progression des ventes en volume de l’ordre de 6,9% en 2021, ajoutant que l’absence d’un scénario de reconfinement total de la population favorise l’anticipation d’une hausse de volume annuel des ventes des produits pétroliers.

Afriquia Gaz a, pour sa part, accusé en 2020 une légère baisse du tonnage total facturé de 0,9%, a-t-il précisé, faisant remarquer que l’évolution de l’activité du distributeur a été marquée par la résistance de la distribution du butane conditionné, laquelle a été sanctionnée par la dégradation des réalisations des autres branches non subventionnées par la caisse de compensation.

En 2021, la reprise de l’activité post-ouverture devrait renforcer la contribution des produits non subventionnés, ce qui contribuerait au maintien de la marge d’Afriquia Gaz aux niveaux actuels, a poursuivi M. Rochd.

Et d’expliquer que l’absence d’un scénario de reconfinement total de la population et le retour en force anticipé de l’activité hôtelière et restauration après la réouverture des lignes aériennes, devraient renforcer le redressement des ventes sur le butane vrac et propane au deuxième semestre 2021.

Malgré l’impact de la crise du Covid-19 sur les prix de vente et la détérioration de la demande, Total Maroc et Afriquia Gaz ont su gérer leur chaine d’approvisionnement en 2020 de manière à réduire la dégradation de leur marge brute, a fait valoir M. Rochd.

Concernant Taqa Morocco, l’analyste a souligné que l’évolution du volume d’affaires (-14,6%) de l’opérateur au titre de l’année 2020, en contraste avec l’évolution des agrégats opérationnels s’explique par la baisse des deux principales composantes du chiffre d’affaires, en l’occurrence, les frais de puissance et les frais d’énergie.

Quant aux projections, il a estimé que l’évolution inverse du cours du charbon et du dollar pourrait profiter à l’entreprise en 2021, surtout si cette dernière parvient à maintenir son taux de disponibilité.

Organisé par la Bourse de Casablanca et l’Association Professionnelle des Sociétés de Bourse (APSB), ce webinaire fait partie du cycle « Saison de publication des résultats : Bilan et opportunités d’investissement ».

Partager.

Votre commentaire