ADM.. Les transformations structurelles au titre des dernières années portent leurs fruits

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans son édition du 19 février, le quotidien Aujourd’hui le Maroc annonce que les transformations structurelles amorcées par ADM au titre des dernières années portent leurs fruits.

Selon la même source, l’ensemble des chantiers menés par l’opérateur s’inscrit en consolidation. Les indicateurs arrêtés au titre de l’exercice 2018 confirment cette tendance. Cette performance a été soulignée dans le dernier rapport d’activités de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM). A ce propos, le directeur général d’ADM, Anouar Benaazzouz, souligne : «2018 pour la Société nationale des autoroutes du Maroc aura été l’année de consolidation et d’accélération des transformations structurelles entamées depuis 3 ans et imprimées à la stratégie globale de notre société.»

La bonne santé d’ADM, précise le quotidien,  s’illustre par sa solidité financière. Les résultats affichés au titre de l’exercice 2018 s’avèrent satisfaisants. Ceci traduit la portée du plan de restauration financière engagé depuis 2016 et ayant pour pilier l’optimisation et la rationalisation des coûts. Un effort qui a eu un impact satisfaisant sur le redressement des indicateurs financiers d’ADM.

Notons que la société a misé gros sur ce process de digitalisation sur la donne «transformation». La digitalisation représente, en effet, un axe du grand chantier d’industrialisation mené par la société et portant sur la digitalisation et l’industrialisation complète des filières péage, ainsi que sur la maintenance et l’informatisation de la gestion du trafic.

Le chantier d’industrialisation d’ADM est adossé au «plan d’automatisation» intégrant les programmes de mise à niveau de l’infrastructure de télécommunications, de modernisation des gares de péage, de développement du télépéage Jawaz, des métiers distants et du déploiement des équipements de terrain pour la supervision du trafic.

Sur le plan financier, poursuit la même source, ADM voit l’ensemble de ses agrégats au vert. Le chiffre d’affaires a grimpé de 5,3% se situant autour de 3,11 milliards de dirhams contre 2,95 milliards de dirhams en 2017. Un résultat qui, selon l’opérateur, est «d’autant plus satisfaisant qu’il a été obtenu sans révision tarifaire». Le résultat d’exploitation de la société s’est également inscrit en amélioration. On note dans ce sens une progression de 36,2%.

Il est ainsi passé de 1,22 milliard de dirhams à 1,66 milliard de dirhams. Le résultat net positif d’ADM a marqué pour sa part un pic de 132% comparé à l’exercice précédent. Il a dans ce sens grimpé à 104 millions de dirhams contre 45 millions de dirhams une année auparavant. ADM a réduit considérablement sa dette durant l’exercice 2018. Le ratio d’endettement a été maintenu à 1,5%. La dette de l’entreprise s’est située à 39,3 milliards de dirhams à fin 2018, en baisse de 3% par rapport à une année auparavant.

 

Partager.

Votre commentaire