15 milliards de dirhams est le cout annuel des accidents de la route au Maroc

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a indiqué samedi à Agadir que les accidents de la route coûtent au Maroc 15 milliards de dirhams (MMDH) par an.

  1. Amara, qui s’exprimait à l’ouverture d’un forum des moniteurs d’auto-écoles dans la région de Souss-Massa, a rappelé que la stratégie nationale de la sécurité routière 2017-2026 a fixé l’objectif de réduire de moitié le nombre des accidents de la route par rapport au niveau actuel.

Cette stratégie, a-t-il ajouté, intervient pour consolider les acquis cumulés et renforcer le volet de sensibilisation sur l’impact des accidents de la route et leur coût aux niveaux économique et social, d’autant plus que l’élément humain est responsable de 90% des accidents de la circulation.

Cette stratégie, a-t-il précisé, repose sur les axes du renforcement des infrastructures dans les milieux urbain et rural, une bonne signalisation, tout en insistant sur le rôle central de sensibilisation des usagers de la route et sur davantage de coordination entre l’ensemble des intervenants pour une meilleure mise en œuvre de ladite stratégie.

Pour atteindre les objectifs assignés de la stratégie, il est nécessaire de focaliser les efforts déployés par l’ensemble des partenaires en matière de sécurité routière sur les enjeux stratégiques qui vont nous permettre d’enregistrer les meilleurs résultats, a-t-il dit.

M. Amara a relevé que le chantier de la sécurité routière concerne tous les intervenants, dont les auto-écoles qui jouent un rôle primordial en matière de formation et d’encadrement des conducteurs. Le ministre a estimé que la stratégie nationale de la sécurité routière ne peut à elle seule suffire pour réaliser les objectifs tracés ni les verbalisations pour infractions au code de la route.

Cette stratégie vise à réduire de 25% le nombre de morts dans les accidents de circulation à l’horizon 2021 et de 50% à l’horizon 2026. Elle se base sur cinq enjeux relatifs aux piétons, aux motocyclistes, aux accidents dans lesquels est impliqué un seul véhicule, au transport professionnel ainsi qu’aux accidents dont sont victimes les enfants de moins de 14 ans.

La tenue de ce forum s’inscrit dans le cadre de la Caravane itinérante de la sécurité routière coïncidant avec la Journée nationale de la sécurité routière, célébrée le 18 février de chaque année. Elle offre l’occasion de sensibiliser autour de cette question cruciale, mais aussi de rappeler l’impact et le coût des accidents de la route sur les plans économique et social.

Soulignons que le nombre de personnes tuées au Maroc dans des accidents de la route a enregistré une baisse de 3,16% entre novembre 2017 et octobre 2018, selon les chiffres du secrétariat d’État chargé du transport, qui fait savoir que quelque 3.435 personnes ont trouvé la mort dans des accidents durant la même période. Et de préciser que 94.431 accidents ont été enregistrés (+6,57%), dont 3.030 mortels (-2,32%), alors que le nombre des blessés graves a accusé une baisse de 4,37% pour s’établir à 8731.

Share.

Leave A Reply