Energies renouvelables.. AZIZ RABBAH a préside deux journées de formation au profit de la presse 

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

    Deux journées de formation pour initier la presse marocaine aux domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique ont été organisées par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) avec le soutien du ministère de l’Énergie, des mines et du développement durable.

Le vendredi dernier, le Green Energy Park (GEP) de Benguerir a, en effet, accueilli une délégation de journalistes représentant les médias nationaux de presse écrite, audiovisuelle et électronique. Ces derniers sont enquis des nouveaux projets entamés par les chercheurs de la plateforme. Cette visite entre dans le cadre du renforcement de la communication et de l’accès à l’information et du maintien d’un dialogue pérenne avec les représentants des médias, à travers le partage d’informations.

A l’instar de cette journée, le Directeur Général de l’Institut, M. Badr IKKEN, a présenté les réalisations de l’Institut au cours de l’année écoulée et a ensuite présenté la nouvelle feuille de route intégrant les nouvelles plateformes de recherche :

  • Le Green & Smart Building Park qui est aujourd’hui en phase de construction et qui sera prêt pour septembre 2019 pour accueillir la compétition internationale « Solar Decathlon Africa »,
  • Le Green Energy Park Maroc-Côte d’Ivoire (GEP-MCI) plateforme de test, de caractérisation et de formation dans le domaine de l’énergie solaire dans les conditions climatiques semi-tropicales au niveau de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire,
  • Le GreenH2A dédié à la production de molécules et carburants verts en utilisant des sources d’énergies renouvelables,
  • et l’AgroEnergy TIC Valley dédié au traitement et à la valorisation des cultures énergétiques, des résidus agricoles et forestiers et des déchets organiques.

Lors de la première journée, les journalistes ont effectué une visite du Green Energy Park, une plateforme de recherche et développement appliquée située dans l’écosystème de l’Université Mohammed VI Polytechnique à Benguerir. Il s’agit d’une infrastructure pionnière en Afrique et dans la région, dont l’objectif est de tester et valider les applications des différentes technologies solaires, à une échelle pilote et de démonstration préindustrielle. Ils ont découvert les technologies solaires et leurs applications diverses ainsi que les projets de recherche et d’innovation sur lesquels travaillent les chercheurs de la plateforme, qui, après 2 ans d’existence, et en convergeant les efforts du monde universitaire et industriel, arrivent à faire émerger des solutions innovantes dans le domaine de l’énergie solaire pour des problématiques locales et continentales.

Le 2e jour a été marqué par la visite de la Green Plateform de l’AMEE à Marrakech, centre de formation placée catégorie II de l’UNESCO. Un centre qui assure l’organisation de sessions de formation continue sur les thématiques de l’efficacité énergétique destinées aux acteurs dans les secteurs du transport, du bâtiment, de l’industrie, de l’agriculture et de l’éclairage public. Les journalistes ont eu une formation sur plusieurs thématiques de l’efficacité énergétique.

 

Ces deux jours ont été marqués par la présence du ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, du Secrétaire général du ministère de l’Énergie, des mines et du développement durable, Mohammed Ghazali, Directeur général de l’AMEE, Said Mouline, ainsi que le Directeur général de l’IRESEN, Badr Ikken.

Pour rappel, ces formations s’assignent comme objectifs : la Formation continue de courte durée qui permet aux bénéficiaires d’acquérir les connaissances nécessaires et les outils de conception, dimensionnement, suivi, réception et entretien des projets d’équipement et/ou de construction dans le domaine de l’efficacité énergétique et énergies renouvelables ; la Formation des formateurs qui vise à multiplier les compétences nationales et organiser le transfert du savoir-faire dans les conditions respectant la qualité et le contenu des formations.

A noter que des attestations de participations ont été délivrées aux participants.

Partager.

Votre commentaire