Table Ronde de l’AMBC.. Les recommandations de la 2ème édition…  

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Association Marocaine des Bureaux de Contrôle vient d’organiser à Casablanca la deuxième édition de son cycle de ses Table Ronde sous le thème : ‘‘Renchérissement des coûts : Quels risques pour les entreprises du BTP. (Assurances et Contrôle) ’’. Son président, Driss El Bahloul, a expliqué que des experts de la Construction sont venus débattre de la problématique de la hausse des prix des matériaux et des carburants dans le but d’en trouver les solutions adéquates. ‘‘ Dans un contexte mondial inflationniste, le secteur du BTP ne cesse de manquer de visibilité. Dans une conjoncture aussi compliquée, il faut savoir s’adapter ’’.

Après un débat riche en arguments, les participants ont opté pour les recommandations suivantes : la mise à la disposition des constructeurs une plateforme de données visant le partage des connaissances acquises en construction ; Encourager l’ingénierie concourante dans la chaîne de la construction du Maitre d’ouvrage à l’exploitant en vue d’assurer une optimisation matière et Energie dans la normale prévention du risque ouvrage ; Dans la réalisation des ouvrages et en considérant tous seuils normaux de suffisance et de sécurité réglementaire, mettre en place une définition claire et précise de l’optimisation dans l’emploi de la matière et de l’énergie ; Introduire la norme NF 03-100 (en cours de marocanisation) comme cadre juridique devant définir les missions principales et complémentaires du bureau de contrôle technique ; Le choix du bureau de contrôle technique doit être en rapport avec l’ouvrage soumis à son contrôle et il n’est pas toujours adéquat de le laisser au seul choix maître d’ouvrage. Cette option doit être concertée entre les parties impliquées ; Le bureau de contrôle technique est un capital connaissances techniques de construction qui doit s’ouvrir aux constructeurs pour le conseil, la formation, l’assistance, la labélisation, etc…; Les associations professionnelles des constructeurs y compris l’AMBC doivent être associées à l’indexation des prix de tous entrants dans la construction ; L’AMBC est invitée à mettre en place un site internet interactif pour le partage de la connaissance et l’analyse de la pathologie de la construction.

D’autres intervenants ont souligné que les professionnels de la Construction, engagés en louage d’ouvrage, auront à gérer une situation économique inédite de par les fluctuations informationnelles qu’elles soient contractuelles et/ou fonctionnelles, que par la recherche de la rationalité et l’optimisation dans l’emploi de la matière et de l’énergie.

Les deux thèmes de cette rencontre qui a rassemblé une panoplie d’experts et de professionnels du secteur, s’inscrivent dans un contexte exceptionnel de hausse des prix des matières premières et des potentielles ruptures d’approvisionnement et se déclinent comme suit : L’assistance de l’Assureur dans toute stratégie de réévaluation et de couverture du risque-construction, ainsi que l’accompagnement assurantiel de conjoncture ; La contribution du Contrôleur Technique dans toute stratégie d’optimisation dans le cadre de la normalité du risque, ainsi que dans la vigilance matériaux et procédés pour une réalisation conforme ; l’introduction de la norme NF 03-100 (en cours de marocanisation) comme cadre juridique devant définir les missions principales et complémentaires du bureau de contrôle technique.

Pour rappel, la première édition des Tables Rondes de l’AMBC a été l’occasion d’inaugurer une nouvelle forme de communication entre les professionnels de la construction. A travers ses Tables Rondes, l’AMBC ambitionne de renforcer le partage de la connaissance professionnelle entre les constructeurs. C’est une première étape nécessaire au nivellement des acquis métiers et au pontage nourricier du savoir-faire technique et d’ingénierie. La deuxième étape est l’identification des carences palières en vue de contribuer utilement à relever les défis de l’environnement de travail. La troisième étape est la contribution à la construction de l’écosystème professionnel du bâtiment.

Khalid Fakhir

Share.

Leave A Reply