Répartition des richesses à Casablanca.. Trou pour chaque citoyen

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

A Casablanca on ne conduit pas, on slalome pour esquiver les regards et les couvercles mal installés. Des sinistres de véhicules se produisent répétitivement et cela agace les automobilistes. Il semble que les chemins soient entretenus avec obsolescence programmée.

En déambulant ce triste Casablanca, on peut observer les fissures et trous dans les chemins et allées asphaltés. Oui, conduire dans la capitale économique pourrait provoquer des sinistres à votre véhicule, des trous urbi et orbi.

Surtout à l’endroit où l’installation du rail de tramway a nécessité le ré-asphaltage des chemins, ce qui a causé une certaine mauvaise mise à terre des regards ou couvercles. Ces derniers constituent de manière récurrente une entrave pour les automobilistes, qui les esquivent pour éviter des sinistres aux roues. Ce qui génère des accidents. Ce problème a suscité la colère des Casablancais

Selon un expert-ingénieur civil, cette situation intolérable est le résultat du manque de coordination entre les donneurs d’ordre.

Dans ce sens, l’installation des rails nécessite la déconstruction de l’asphalte, qu’une fois après l’installation il faut absolument ré-asphalter, ce qui provoque une mauvaise mise à terre au niveau des regards et couvercles, qui se retrouvent soit noyés dans les anciennes couches d’asphalte ou bien mal posés sur un niveau plus élevé dans l’asphalte. Dans les deux cas, cette mauvaise installation parasite cause une perturbation chez les automobilistes.

Il semble que le souci va se produire encore avec la 3eme et la 4eme ligne de tramway. Les choses vont de mal en pis dans la capitale économique, cette ville qui compte le plus grand nombre d’automobilistes, est privée de chemins en bonne et due forme, et enregistre surtout l’absence des normes de sécurité routière.

REPORTAGE PHOTOS DE CHANTIER

Partager.

Votre commentaire