Mubawab : 10.200 est le prix moyen du m² des appartements au Maroc 

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Le site spécialisé dans l’immobilier au Maroc, dresse son bilan du marché marocain au deuxième trimestre 2022 et indique que les prix moyens du m² des appartements au Maroc, enregistrent une légère dépréciation au deuxième trimestre 2022 (T2-2022), en se situant à 10.200 dirhams en moyenne alors que l’offre et la demande sur les appartements neufs et anciens se sont accrues, respectivement, de 14% et 13% sur la même période.
La même source indique que les prix des villas anciennes ont ainsi baissé de 10%. Quant aux appartements anciens, qui représentent un pourcentage important de l’inventaire global de Mubawab, leurs prix ont reculé de 10% en glissement trimestriel. Quant au glissement annuel, le prix global de l’ancien s’est déprécié de 4% avec une baisse de 1% pour les appartements et de 10% pour les villas.
La tendance baissière concerne également le prix du neuf au T2-2022, en effet le prix global du neuf s’est déprécié de 4%, avec une baisse de 8% pour les appartements et une hausse de 10% pour les villas. En glissement annuel, le prix global du neuf a connu, toutefois, une évolution de 10% en moyenne.
« Le deuxième trimestre 2022 se clôture avec une hausse de l’Indice Mubawab des Prix (IMP) qui enregistre une prise de valeur de 3,8% par rapport à mai 2022. Actuellement, nous sommes au même niveau de prix qu’en décembre 2021 », fait savoir Mubawab.
En termes de répartition géographique, la ville de Casablanca, Marrakech, Témara et Agadir sont dotés d’une stabilité pour les appartements, en enregistrant des évolutions de prix oscillant entre -2% et +2%. Pour les villas, ce sont les villes de Tanger, Agadir, Bouskoura et Kénitra qui font preuve d’une certaine stabilité dans les prix au T2-2022, avec des évolutions oscillant entre -4% et +4%.
Mubawab prévoit que ces taux doivent afficher un autre comportement dans les prochains mois. « Il est prévu que les prix des villes de Casablanca et Marrakech baissent de, respectivement, 3,06% et 4,22% au mois de septembre 2022. À l’inverse, les prix des villes d’Agadir et Rabat vont enregistrer une faible variation de, respectivement, +0,07% et -0,01% au mois de septembre 2022 ».
« Outre les évolutions des prix dans les villes et l’analyse de la dynamique du marché immobilier sur le digital, l’offre et la demande sont également des indicateurs intéressants sur lesquels nous nous penchons pour enrichir notre analyse. Ainsi, il ressort que, depuis la baisse qu’a connue l’offre en T1-2022, la tendance retrouve des couleurs au deuxième trimestre avec une hausse de 13,9%. En parallèle, et sur la même période, la demande suit la même tendance que l’offre et enregistre une hausse de 10,4%. Le dernier indicateur à surveiller est le potentiel de croissance dans les villes principales. Ce deuxième trimestre, le potentiel de croissance est toujours existant, c’est-à-dire que la proportion de la demande par rapport à celle de l’offre est avantageuse pour de nouvelles opportunités de croissance. Par exemple, sur la ville de Casablanca, la demande est presque 9 fois plus importante que l’offre ! », conclut Kevin Gormand, CEO et co-fondateur du Groupe Mubawab.

Share.

Leave A Reply