LES RENDEZ-VOUS D’AFFAIRES  DE L’INDUSTRIE DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Fédération des Industries des Matériaux de Construction –FMC organise en partenariat avec l’Agence Marocaine de développement des Investissements et des Exportations-AMDIE-, les rendez-vous d’affaires de l’Industrie des Matériaux de Construction entre les opérateurs marocains du secteur des Industries des Matériaux de Construction et une délégation de donneurs d’ordres de plusieurs pays (L’Algérie, la Tunisie, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Burkina-faso, le Cameroun, Madagascar)  et représentée par des architectes, des promoteurs immobiliers, des professionnels du BTP, des grossistes des matériaux de construction.

L’événement aura lieu du 21 au 25 novembre en marge du Salon International du Bâtiment à la Foire Internationale de Casablanca, avec un programme dense et varié, des rendez-vous d’affaires alternés par des visites d’usines et de chantiers.

L’objectif étant de stimuler la compétitivité et la croissance des entreprises marocaines du secteur des Matériaux de Construction au regard de son rôle moteur de l’économie. Une industrie qui s’engage à mener toutes les actions nécessaires à même de relancer ses différentes filières via la mise en place d’une stratégie capable de  les repositionner dans la dynamique actuelle de la construction au Maroc.

L’Industrie des Matériaux de Construction constitue un tissu productif qui a considérablement évolué en 20 ans, pour atteindre 45 milliards de dirhams de chiffre d’affaire, et 14 milliards de dirhams de valeur ajoutée  le nombre d’entreprises à augmenter de 20 %, tandis que le nombre d’employés du secteur est passé à 200.000 emplois directs et indirects.

Ces rendez-vous BtoB seront aussi l’occasion de présenter l’offre exportable marocaine du secteur aux opérateurs étrangers et boostera ainsi le développement des partenariats en fournissant un portefeuille nouveau et diversifié d’opportunités d’investissement et de partenariats, visait à mieux positionner notre industrie dans une perspective d’échanges Sud-Sud.

Share.

Leave A Reply