Casablanca.. Le boulevard Mohammed VI, un axe routier à éviter…Tout simplement !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Apparemment, les travaux n’en finissent toujours pas sur le boulevard Mohammed VI à Casablanca. L’une des importantes artères de la capitale économique, ce boulevard donne sur les principaux sorties, quartiers, zones commerciales et les périphéries. Un axe vivant abritant une bonne partie du trafic automobile et de la mobilité à Casablanca. La circulation est dense. D’ailleurs, l’embouteillage dans cette partie de la ville met à bout les Casablancais. Et ce n’est certes pas les usagers de cet axe qui vous diront le contraire.

Etant un chantier à ciel ouvert depuis quelques mois déjà, cet axe rend la circulation davantage compliquée et difficile. Le réseau de transport en commun en site propre de Casablanca prévoit à l’horizon 2024 une 3ème et une 4ème ligne de tramway totalisant 26 km, comptant 38 stations voyageurs et 9 points de correspondance multimodaux. La ligne T3, d’une longueur de 14 km comportera 20 stations.

Elle desservira les axes : Bvds Abdelkader Essahraoui, Idriss El Allam, Idriss Harti, Mohammed VI, Place de la Victoire, Mohammed Smiha, Gare Casa Port. La ligne T3 comptera 5 points de correspondance (avec T1, T2, T4, bus rapide en site propre L2) et comportera des aménagements urbains de façade à façade : Traitement de façade à façade sur 69 hectares (voirie, éclairage public, mobilier urbain…etc) ; aménagements de trois Places : place de la victoire, place Hamidou El Watani et Place Casa Port ; alignement de 3100 arbres le long du tracé. Les travaux de réalisation de la ligne T3 nécessiteront la réalisation d’un ouvrage d’art au niveau du franchissement des voies de l’ONCF.

La ligne T4, quant à elle, comptera 19 stations sur une longueur de 12,5 km. Elle desservira les axes suivants : Bvds Okba Ibnou Nafiaa, Idriss Al Harti, Idriss El Allam, Forces Auxiliaires, Boulevard du Nil, Anoual, 10 Mars, Oulad Ziane, Place de la Victoire, Rahal Meskini, Allal El Fassi, Parc de la Ligue Arabe.

Afin de mutualiser les ressources, de garantir plus de performance dans la réalisation des projets et d’optimiser les délais des travaux, ces deux lignes seront réalisées simultanément selon un calendrier commun et nécessiteront un budget d’investissement de 7 MMDH. Leur mise en service prévisionnelle est programmée en 2024.

En pleins travaux, un chantier d’envergure vient d’être lancé sur le Boulevard Mohammed VI. Il s’agit de la construction d’un pont de dénivellation du boulevard Mohammed VI aux croisements avec les boulevards : Al Qods, Driss El Harti, Dakhla et Amgala. La construction de cet ouvrage est programmée pour une durée de 12 mois, de novembre 2021 à fin octobre 2022. Toutefois, il est prévu la mise en service de l’ouvrage durant l’été 2022. L’ouvrage comptera une longueur totale de 620,4 m et une largeur totale de 16,1 m. Il garantira 2×2 voies de circulation. L’ouvrage, réalisé par la société Bioui Travaux, nécessite une enveloppe budgétaire d’une valeur de 170 MDH.

Le boulevard Mohammed VI, traversé par plusieurs axes et carrefours importants, constitue l’un des principaux accès de la ville de Casablanca et draine un trafic très dense avec des flux importants de poids lourds.

C’est dire qu’avec ce projet, certes important, les Casablancais n’ont qu’à prendre leur mal en patience. La question est de savoir si ce pont arrivera à fluidifier comme il se doit la circulation dans cet axe névralgique de la ville. Certains restent sur leur faim !

K. Fakhir 

 

 

 

 

 

Partager.

Votre commentaire