L’association CentraleSupelec Alumni Maroc (ACSM) contribue aux réflexions sur le Modèle de Développement

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
  • L’Association des Centraliens et Supelec du Maroc choisit comme thème : « Quel Modèle Pour l’Entreprise de Demain ? » pour contribuer aux réflexions sur le Modèle de développement.
  • Cette contribution s’inscrit dans le cadre des évènements labellisés par la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD).
  • Une série de réunions d’experts Centraliens et Supélec prévues par visioconférences et un livrable des recommandations est prévu pour fin mai 2020.

Dans le cadre de la réflexion engagée sur la révision du Modèle de développement, l’Association des Centraliens et Supelec du Maroc (ACSM) lance une série de réunions sous le thème : « Quel modèle pour l’entreprise de demain ? » Cette contribution s’inscrit dans le cadre des « événements labellisés » par la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement. Elle donnera lieu à une série de conférences et d’échanges entre les différents membres de l’ACSM. Un livrable sera remis à la Commission Spéciale à l’issue des Travaux de l’Association vers fin mai 2020. « Notre Association souhaite apporter une contribution citoyenne à la réflexion sur le Modèle de Développement Révisé du Maroc. Nous sommes déjà très fiers de compter quatre membres de notre Association au sein de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement. D’autres experts de notre Association ont été invités à débattre, à distance, sur un sujet crucial qu’est le modèle de l’entreprise de demain. Je tiens à souligner, par ailleurs, que la pandémie du Covid-19 et ses impacts sur l’économie en général et l’entreprise en particulier seront au cœur des débats», précise Said Elbaghdadi, président de l’Association des Centraliens et Supelec du Maroc.

Le choix du thème autour du « Modèle de Développement pour l’Entreprise » est essentiellement motivé par le fait que l’entreprise petite, moyenne ou grande, publique ou privée, formelle ou même informelle, constitue le moteur du développement économique par excellence. L’entreprise est aussi, dans la formation et le profil de l’ingénieur Centralien et Supélec, « la marque de Fabrique » depuis la création de ces formations. Le thème sera traité par les Centraliens et Supelec à travers trois sous-thématiques qui seront débattues dans la cadre d’ateliers de travail :

  • Le rôle, la responsabilité & la gouvernance à mettre en place ;

2- Compétitivité et Nouveaux secteurs stratégiques ;

  • Les compétences à développer pour accompagner le nouveau modèle d’entreprise.

Rappelons enfin que les Centraliens et les Supélec, entrepreneurs, créateurs d’entreprise, dirigeants, capitaines d’industrie, cadres supérieurs techniques et managers, demeurent des acteurs majeurs dans l’échiquier économique marocain.

A propos de l’association des Centraliens et Supelec du Maroc

L’Association des Centraliens et Supélec du Maroc, qui regroupe les anciens des écoles Centrale Paris, Supélec Paris, Centralesupelec Paris ainsi que les lauréats de l’Ecole Centrale Casablanca, est à l’origine de nombre de conférences et d’événements majeurs visant à développer les échanges entre l’Ecole et les professionnels opérant dans des secteurs d’activités clés dans le développement économique du pays. Elle œuvre également au rayonnement national et international de la Formation Centralesupelec à travers le développement de son réseau, qui compte plus d’un millier de diplômés, dont un grand nombre assument de hautes responsabilités dans tous les secteurs d’activité : industrie, services, finance ou fonction publique. Elle a pour vocation de soutenir les actions de l’Ecole ou encore d’apporter des services à ses adhérentes : visites, conférences mensuelles, carrières, édition de l’Annuaire, Forum bi-annuel. Depuis 2007, l’Association des Centraliens et Supelec du Maroc organise tous les deux ans le Forum CentralienSupelec qui réunit plus de 200 décideurs du monde des affaires et de la sphère publique pendant 2 jours autour d’une thématique d’actualité

Communiqué

Partager.

Votre commentaire