Kampala.. M. El Hafidi souligne l’importance d’ouvrir de nouvelles voies de développement du secteur de l’eau

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et président de l’Association africaine de l’eau (AAE), Abderrahim El Hafidi, a souligné, à Kampala, en Ouganda, l’importance d’ouvrir de nouvelles voies de développement du secteur de l’eau en Afrique. Le DG de l’ONEE s’exprimait à l’ouverture de la 20e session du Congrès international et exposition de l’AAE (24-27 février).

M. El Hafidi a jugé nécessaire d’ouvrir de nouvelles voies de développement du secteur de l’eau, en utilisant les solutions intelligentes, la transformation digitale, les financements innovants, la résilience aux changements climatiques ainsi que le développement des énergies renouvelables pour généraliser l’accès à l’eau portable et aux services d’assainissement dans le continent africain, rapporte un communiqué de l’Office.

Lors de ce congrès, tenu sous le thème « Ouvrir de nouvelles perspectives pour accélérer l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous en Afrique », le DG de l’ONEE a également procédé à la signature d’une convention de partenariat entre l’AAE, le gouvernement du Sénégal et le Conseil mondial de l’eau (CME) portant sur l’organisation du prochain Forum mondial de l’eau prévu à Dakar en 2021, indique la même source.

Par ailleurs, M. El Hafidi a co-présidé dimanche, avec la présidente du parlement ougandais, Rebecca Kadaga, l’ouverture de la 3e édition du Forum du réseau des femmes professionnelles de l’AAE, un événement qui rassemble plus de 200 femmes professionnelles africaines pour partager leurs expériences dans les domaines de l’eau potable, de l’assainissement liquide et de l’hygiène.

Dans une allocution à cette occasion, il a insisté sur le rôle crucial des femmes, particulièrement africaines, pour atteindre les objectifs du développement durable à l’horizon 2030, notamment le 6e qui vise à garantir l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous et à assurer une gestion durable des ressources en eau.

Soulignons que la cérémonie d’ouverture de ce congrès a connu la participation du président de la République d’Ouganda, Kaguta Museveni, de plusieurs membres du gouvernement ougandais, dont Ronald Kibuule, ministre d’État de l’Eau ainsi que les dirigeants de la « National Water and Sanitation Corporation (NWSC) ».

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires