Ghana : CIMAF participe de manière remarquable à la production du ciment au niveau local

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le groupe marocain de cimenterie « Ciments de l’Afrique » (CIMAF) participe de manière remarquable à la production du ciment au niveau local, ce qui permet au Ghana de réduire ses importations en la matière. C’est ce qu’a affirmé, samedi à Accra, le ministre ghanéen de l’Emploi et de l’habitat, Samuel Atta Akyea, lors d’une cérémonie organisée en célébration du 2e anniversaire de l’implantation de ce Groupe au Ghana. Il est l’un des plus importants investissements dans le secteur du BTP au Ghana, a-t-il indiqué.

Pour sa part, le directeur régional de CIMAF, Mohamed Naciri, a noté que le Ghana offre un grand potentiel au niveau de la région, avec une consommation de 7 millions de tonnes. «Avec un investissement de 40 millions d’euros, CIMAF a installé au Ghana une usine de dernière technologie d’une capacité d’un million de tonnes par an », a souligné M. Naciri dans une déclaration à la MAP. Et de préciser que le groupe est présent dans 11 pays africains.

De son côté, l’ambassadeur du Maroc à Accra, Mohamed Farahat, a rappelé que la visite de S.M. le Roi Mohammed VI au Ghana a donné une nouvelle impulsion aux relations bilatérales et à la coopération économique entre les deux pays.

Pour rappel, CIMAF a démarré ses activités au Ghana en 2016 avec l’inauguration d’une cimenterie dotée d’une capacité de production de 1 million de tonnes par an. Cette unité a nécessité un investissement de plus de 600 MDH.

Le groupe CIMAF dispose de deux unités de production au Maroc (Béni Mellal et Settat) qui sont en fonction depuis 2010, alors qu’une troisième unité est en cours de réalisation dans la région de Nador.

 

Share.

Leave A Reply