Focus à Rabat sur l’expérience japonaise en gestion et maintenance des ponts et Région

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Des journées sur la gestion et la maintenance des ponts ont été lancées, lundi à Rabat, à l’initiative du ministère de l’Équipement et de l’Eau et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Ces journées, qui se poursuivent jusqu’au 4 novembre, s’inscrivent dans le cadre du Programme des formations techniques baptisé « The Knowledge-Co-Creation Program (KCCP) » qui a pour objectif le transfert de l’expérience managériale et du savoir-faire technique accumulés par le Japon au profit des cadres marocains.

Cette formation KCCP, organisée sur l’entretien et la gestion des ponts, a été l’occasion pour le Maroc d’échanger sur les problématiques relatives à ce domaine. Elle est suivie d’une mission japonaise au Maroc du 31 octobre au 3 novembre 2022, pour capitaliser sur les acquis des participants et conseiller les différentes parties prenantes sur la voie à suivre pour répondre aux différentes problématiques de gestion particulières au contexte marocain.

Dans une déclaration à la presse, le directeur général des routes, Mohamed Allal, a fait savoir que ces journées visent à développer les techniques de gestion des ouvrages d’art, notant que le ministère en compte près de 15.000. Il a également souligné que le but derrière ces journées est de profiter de l’expertise japonaise dans le domaine de la maintenance et la réparation des ouvrages d’art.

De son côté, l’adjoint au représentant résident de la JICA au Maroc, Yasuda Masahiro a assuré que ce rendez-vous annuel vise à renforcer les capacités et compétences quant aux nouvelles techniques relatives aux ponts.

Cette année, deux experts japonais, réputés mondialement dans le domaine des ponts, ont fait le déplacement pour apporter leur expertise, ajouter de la valeur, améliorer le savoir-faire et transférer les connaissances, a indiqué M. Masahiro.

La mission japonaise comprendra des visites à une variété de ponts illustrant la nature de l’infrastructure routière marocaine, ainsi que des réunions avec les différents opérateurs, en l’occurrence: la Direction générale des routes, l’Office national des chemins de fer (ONCF), le Laboratoire public des études et essais, l’École Hassania des travaux publics (EHTP) et les Autoroutes du Maroc (ADM).

A l’issue de ces travaux pratiques, deux séminaires techniques seront animés, les 2 et 3 novembre, par des professeurs de l’Université de Nagasaki, traitant respectivement, de l’entretien et de la gestion des ponts pratiqués au Japon ainsi que du système de contrôle de la qualité des infrastructures japonaises, afin de s’ouvrir sur de nouvelles approches d’amélioration du savoir-faire marocain dans ces domaines.

La JICA met à la disposition des fonctionnaires et partenaires du ministère diverses opportunités de formations dans de multiples thématiques, en l’occurrence, la gestion de la maintenance et l’entretien des ponts. Depuis les années 2000, près de 50 fonctionnaires et techniciens ont pu bénéficier de certaines formations au Japon.

Share.

Leave A Reply