Embouteillage à Casablanca.. Insouciance ou timing mal choisi ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis 2012, le Maroc s’est doté des lignes T1 et T2 de tramway desservant Casablanca et son agglomération. Récemment a été donné le coup d’envoi pour les travaux des lignes 3 et 4 du tramway de Casablanca. Des lignes censées booster l’offre de mobilité urbaine dans la métropole.

Or les travaux en cours ne favorisent pas actuellement cette mobilité. On creuse partout et à n’importe quel moment, tant pour les canalisations que pour les travaux du chantier concernant la nouvelle infrastructure du Tramway. Ce cafouillage se déroule au détriment de la fermeture ou du raccourcissement de pas mal de grandes artères de la ville, causant une anarchie totale dans la circulation. Et cela pourra durer aussi longtemps, au vu de la lenteur des travaux que connaît cette opération du Tramway. Des travaux entamés sans continuité pour venir à bout des trous béants, énormes et de l’état de gravas et sables éparpillés partout dans la ville.

Du coup, des embouteillages énormes sont provoqués couvrant la région par un vacarme infernal, à cause des klaxons des automobilistes, et des poussières des chantiers qui étouffent les populations. Les parages de certains sites se transforment en brasier sous les effets des vents et les vagues de forte chaleur.

Pris au piège dans des artères encombrées, les Casablancais n’en peuvent plus. Ils dénoncent la mauvaise gestion et le timing choisi pour le lancement des travaux dans les grands boulevards de la ville. Quelle en est la cause : la mauvaise gestion et l’insouciance des responsables ou le choix du tramway pour une ville dont les routes sont déjà insuffisantes ?

 

 

 

 

Partager.

Votre commentaire