Driouch.. Fatna Lkhiyel appelle à accélérer le rythme des projets d’habitat

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La secrétaire d’État chargée de l’Habitat, Fatna Lkhiyel, a appelé, vendredi dernier à Driouch, à précipiter le rythme de réalisation des différents projets d’habitat et de mise à niveau des centres émergents avec la mise en place d’un calendrier bien défini.

Mme Lkhiyel, qui s’exprimait lors d’une rencontre avec les responsables locaux axée sur l’avancement des projets programmés dans le secteur de l’habitat et de la politique de la ville au niveau de la province, a incité les partenaires et acteurs à achever au plus vite les projets en suspens. Des projets qui portent notamment sur le relogement des familles occupant des maisons menaçant ruine ou menacées d’inondations, l’intervention dans les quartiers sous-équipés, la mise à niveau urbaine et la réhabilitation des espaces ruraux.

La secrétaire d’État a également noté que le département de l’Habitat et de la politique de la ville prône une approche participative dans la réalisation des différents projets et travaille à assurer une justice spatiale qui profite aux villes et aux centres émergents connaissant un retard dans la réalisation de projets de développement.

La réunion a été marquée par la présentation d’un exposé détaillé sur le secteur de l’habitat dans la province et la stratégie d’intervention du ministère dans le cadre des programmes contractuels. Cet exposé révèle que la moyenne de production de logements au niveau de la province de Driouch est évaluée à 608 unités par an, alors que le besoin à l’horizon 2020 s’élève à 2.822 unités.

Les données fournies, dans le cadre du programme de logements sociaux, précisent qu’il a été procédé à la réalisation de 752 unités de logement à 250.000 DH, alors que 192 unités de 140.000 DH sont en cours de réalisation. Concernant le programme de relogement des familles occupant des maisons menacées d’inondations, 62 ménages ont bénéficié des projets menés à cet effet pour un coût global de 3,4 millions de DH (1,55 million de DH du ministère), tandis que 6 familles ont profité du projet de traitement des habitats menaçant ruine qui a nécessité plus de 320.000 DH.

Par ailleurs, Mme Lkhiyel a indiqué que la province de Driouch a connu ces dernières années le lancement de plusieurs projets portant sur la mise à niveau urbaine, la réhabilitation et le renforcement des infrastructures ayant nécessité des investissements de l’ordre de 359 millions de DH, dont une contribution du département de l’Habitat de plus de 172 millions DH (48%).

Share.

Leave A Reply