Al Hoceima.. Le bâtiment de «Kalaa Al Hamra» sur la liste du patrimoine national

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le bâtiment de «Kalaa Al Hamra», qui date des années 30 et se situe dans la commune de Arbiaa Taourirt dans la province d’Al Hoceima, a été inscrit sur la liste du patrimoine national, a annoncé, samedi dans un communiqué, le ministère de la Culture et de la communication. Une opération qui entre dans le cadre des efforts visant l’inscription de plusieurs bâtiments et sites historiques sur cette liste.

Le ministère a relevé la publication d’une série de décisions et de décrets qui portent sur l’inscription de plusieurs sites et bâtiments sur la liste nationale du patrimoine culturel, principalement Kalaa Al Hamra. Le bâtiment, qui constitue une partie intégrante de la mémoire collective des habitants de la région, de par son aspect particulier, était considéré comme un château et un siège administratif multi-services grâce à ses 99 pièces, a indiqué le communiqué.

A travers les projets d’aménagement et de restauration entamés sur ce site, le ministère ambitionne de faire de Kalaa Al Hamra un attrait touristique et culturel pour la ville d’Al Hoceima et de la région en général, en vue de préserver le rayonnement du patrimoine de la région, de contribuer à la promotion de l’héritage culturel et historique et des potentialités de la commune de Arbiaa Taourirt, a ajouté la même source. Le projet de l’inscription de l’édifice de « Kalaa Al Hamra » a été soumis au gouvernement pour approbation, selon la même source.

L’inscription de nombreux bâtiments et sites historiques sur la liste du patrimoine national se veut conforme à la mise en œuvre du plan d’action du ministère visant la protection, la conservation et la valorisation du patrimoine national immatériel et matériel, la promotion de ce patrimoine et son inscription dans une vision de développement global, conformément aux textes juridiques relatifs à la préservation des édifices historiques, des inscriptions et des objets d’art.

Le ministère veille à poursuivre sa politique stratégique relative à la protection et la conservation des potentialités du patrimoine culturel qui constitue un levier de développement économique et social, en vue de donner un nouveau souffle à la scène culturelle nationale, qui est un élément essentiel du développement durable, et de mettre en place les conditions nécessaires à son essor, a conclu la même source.

Share.

Leave A Reply