Conseil de la ville de Casablanca : Mohamed Sadri directeur général des services

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans son édition du mercredi 17 octobre, le journal Assabah indique que le maire de Casablanca, Abdelaziz El Omari a signé, au début de ce mois, une note (9353/2018) dans laquelle il nomme Mohamed Sadri directeur général des services. Un poste qu’occupe Mohamed Taoufik Naciri depuis des années. Selon le journal, ce dernier pourrait se voir confier la direction d’une nouvelle société de développement local ou celle de Casa Patrimoine, car la directrice de cette SDL a été virée dans des conditions mystérieuses.

Le ministère de l’Intérieur a déjà rejeté des décisions similaires prises par El Omari, ainsi que des appels à candidatures du maire pour certains postes, souligne le journal. En l’absence du texte organique définissant les conditions et modalités de nomination dans les hautes fonctions dans les directions des communes locales, les salaires et les indemnités, toutes les décisions relatives à ce domaine deviennent, en effet, hors la loi et inacceptables. Donc pour éviter un quelconque affrontement avec le ministère de l’Intérieur, le maire a donné à ses décisions un caractère provisoire.

Assabah affirme que l’éviction du secrétaire général intervient à la veille de l’adoption de l’amendement de la décision n°94/2017 relative à l’organisation de la gestion de la commune de Casablanca et à la définition de ses prérogatives. Un sujet qui a été au cœur de la guerre entre les services centraux et l’équipe gestionnaire de la commune.

 

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires