Chauffe-eaux.. Le dilemme utilité, sécurité et prix

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Afin de faire face à la vague de froid, les utilisateurs des appareils de chauffage et des chauffe-eau se retrouvent face au dilemme du choix des produits recommandés par les spécialistes pour garantir un usage combinant utilité et normes de sécurité. Face aux offres multiples sur le marché et dans les magasins spécialisés, de nombreuses problématiques se posent concernant les conditions d’acquisition de ces appareils, en tenant compte essentiellement des critères d’efficacité, du coût et de la consommation d’énergie.
Étonnamment, les distributeurs des appareils importés essentiellement de l’étranger ne ménagent aucun effort pour mettre en avant leurs produits afin d’attirer le plus grand nombre de clients, en s’appuyant sur les solutions technologiques sans omettre l’aspect « Désign ».
Face à ces tentations, les clients à faible revenu optent le plus souvent pour les appareils les moins couteux ou d’occasion, d’où la difficulté de s’assurer de la sécurité de ces appareils, qui nécessitent l’intervention d’un professionnel qualifié pour évaluer leur efficacité.
Pour se pencher sur les risques liés aux appareils défectueux, Maalem Hassan, célèbre artisan au Souk Ould Mina à Hay Hassani, a évoqué dans un entretien à la MAP son parcours et sa longue expérience accumulée pendant 22 ans dans ce domaine, c’est-à-dire depuis l’âge de six ans en côtoyant des personnes à l’expérience avérée et en exploitant ses propres capacités et qualifications.
La meilleure façon d’apprendre selon lui est de démonter totalement l’appareil avant de procéder de nouveau à son assemblage, en tenant compte de la spécificité de chaque pièce et de sa fonction, soulignant que c’est grâce à ces exercices répétitifs qu’il a accumulé au fil des ans une grande expérience et savoir-faire.
Il a noté qu’il reçoit en moyenne une trentaine d’appareils qui nécessitent une réparation, ce qui exige davantage de dextérité qu’il s’emploie à transmettre à ses quatre apprentis afin de satisfaire les différentes demandes des clients, en faisant observer que la plupart d’entre eux ignorent le mode d’emploi de ces appareils qui nécessitent parfois un entretien et maintenance pour assurer leur durabilité et sécurité.
Quant au choix des appareils, il a relevé que la majorité de ceux qui veulent acquérir un produit recourent aux informations recueillies auprès de l’entourage qui a déjà utilisé ces appareils, jugeant cette pratique insuffisante vu l’importance de demander l’avis d’un professionnel qualifié avant de procéder à l’achat.
En ce qui concerne les sources d’énergies utilisées dans l’usage de ces appareils, il estime que chaque type d’énergie a des avantages et des inconvénients, déconseillant surtout l’utilisation du charbon et du bois, en raison du risque d’intoxication notamment dans les espaces fermés.
D’autre part, il est recommandé d’utiliser des appareils à gaz, qui ne coûtent pas cher, a-t-il dit, notant qu’en revanche, l’énergie électrique qui demeure moins nocive et plus sûre, reste un peu couteuse pour la plupart des usagers.
Maalem Hassan a en outre passé en revue avec fierté les appareils exposés dans son atelier lesquels retracent pour lui son long parcours.
Afin de réduire le monoxyde de carbone, il a fait état du recours d’un grand nombre de personnes aux appareils fonctionnant à l’énergie propre, principalement l’énergie solaire respectueuse de l’environnement.

Partager.

Votre commentaire