CAN 2021.. Serions-nous de nouveau déçus par les Lions de l’Atlas ?  

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans quelques jours seulement sera donné le coup d’envoi de la fameuse compétition continentale tant attendue : La CAN 2021. Pour les Lions d’Atlas, en particulier le coach Vahid Halilhodzic, il s’agit de la première véritable épreuve. Ce dernier en est pleinement conscient : ‘‘ Les supporters et toute la population du Maroc attend beaucoup de choses de cette équipe et moi aussi ’’.

Après tout, on dira qu’il est grand temps de réaliser le sacre africain. D’ailleurs, tout a été mis en place et rien n’a été laissé au hasard pour être à jour de cette CAN 2021 très spéciale pour le football marocain qui ne cesse de nous coûter cher, voire trop cher.  

En attendant et malgré les nombreuses histoires autour de la participation ou non de nombreux Lions de l’Atlas à la Coupe d’Afrique des Nations, l’équipe nationale choisie minutieusement par Vahid Halilhodzic est actuellement à Yaoundé se préparant à sa première confrontation face au Ghana, le 10 janvier.

Avant de s’envoler pour le Cameroun, quelques changements ont été opérés au niveau de l’équipe. Ainsi, Vahid Halilhodzic a convoqué le gardien de but du Wydad Casablanca, Ahmed Réda Tagnaouti, ainsi que l’attaquant du club belge de Gand, Tarik Tissoudali, pour rejoindre le stage de préparation de l’équipe nationale. La convocation de Tagnaouti intervient pour remplacer le gardien de but du Raja de Casablanca, Anas Zniti, victime d’une fracture lors du match de son équipe face au Maghreb de Fès. Tarik Tissoudali vient, lui, remplacer l’attaquant du FC Barcelone Abdessamad Ezzalzouli, dont l’absence a fait couler beaucoup d’encre.

Peu importe, un débat pareil ne devait être d’actualité. Aujourd’hui, il est beaucoup plus important de se focaliser sur les forces et les faiblesses des choix de Vahid. Et là, beaucoup d’observateurs restent sur leur faim. On reproche à la sélection nationale le fait que plus de la moitié des joueurs sélectionnés ne sont pas titulaires au sein de leurs clubs. Ce qui pose problème sur le plan physique et athlétique de ces joueurs. Au niveau tactique, la cohésion reste extrêmement difficile entre la ligne du milieu et l’attaque avec un cumul d’individualités qualifiées de négatives.

Sur le plan mental et automatiquement avec un coach adoptant l’obstination des vieux et écartant des joueurs piliers comme Zyech+Mazraoui+Alarabi+Nourdine Amrabat, ce groupe risque l’absence de motivation, pour ne pas dire la combativité nécessaire pour une compétition pareille. Et pour dire vrai, beaucoup d’indicateurs démontrent que les joueurs ne sont pas aussi prêts et motivés pour cette CAN 2021, face notamment à des sélections telles que le Sénégal, l’Algérie, le Cameroun et la Côte d’Ivoire. Des sélections qui ne cessent de démontrer aussi bien sur le plan physique, mental que tactique, qu’elles sont déterminées comme il se doit pour disputer les finales. Autre point noir loin d’être négligeable est notre staff assistant, totalement feignasse, toujours piloté par un Mustpha hajji qui ne cesse de démontrer son incapacité à mener à bon port sa mission et ce depuis l’ère Baddou Zaki. Malheureusement et contre tous, la Fédération de Lakjaâ y tient beaucoup. Tel est le grand mystère !

Pour rappel, le Maroc est logé dans le Groupe C, avec le Ghana, le Gabon et les Comores. La première rencontre est prévue pour le 10 janvier face au Ghana. Les Lions affronteront ensuite les Comores le 14 janvier et le Gabon pour le 18 janvier.

K. Fakhir

 

Partager.

Votre commentaire