Casablanca.. La zone industrielle d’Ain Sebaâ face à la rareté du foncier

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ain Sebaâ Hay Mohammadi, la plus ancienne zone industrielle marocaine, a 100 ans. Implantée sur une superficie de 435 hectares, cet espace qui marque l’histoire de la capitale, abrite plus de 500 entreprises opérant dans plus de 30 branches d’activités et générant plus de 38 000 emplois directs. Cette zone industrielle, qui vient de fêter son centenaire, contribue à hauteur de 46% de la production industrielle nationale et emploie 42 % de la main d’œuvre de la région du Grand Casablanca-Settat.

Parmi les entreprises de cette zone, certaines opèrent dans l’agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique ou encore l’énergie, alimentant le marché marocain en produits de première nécessité.

Pour Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, l’accès au foncier industriel et sa disponibilité jouent un rôle déterminant dans l’attractivité de l’investissement. ‘‘Nous avons fait, pour cela, de la disponibilité d’une infrastructure de qualité à des prix compétitifs une priorité nationale afin de doter le Royaume d’outils et de moyens à même de répondre aux besoins du marché local, de l’export et de relever les défis de la compétitivité mondiale. En stimulant l’investissement, en favorisant la création d’entreprises et en dotant les régions d’une capacité d’accueil aux standards internationaux, les zones industrielles du Maroc créent de l’emploi pour nos jeunes et génèrent de la richesse et de la valeur à travers tout le territoire’’.

Et de poursuivre que l’appui de son département à l’ensemble des groupes industriels présents sur cette ZAI se poursuivra et se renforcera pour créer davantage de valeur et de richesse au sein de la région et contribuer à assoir la souveraineté industrielle de notre pays notamment dans l’agroalimentaire, les industries pharmaceutiques et l’énergie.

Pour sa part, le président de l’Association de la Zone Industrielle d’Ain Sebaâ (AZIAN), Mohammed Fikrat, a souligné qu’au fil de son histoire, la Zone Industrielle de Aïn Sebaâ Hay Mohammadi a pu contribuer au développement socio-économique de la région et a pu maintenir sa position en tant que zone industrielle de référence au niveau du Royaume : « en témoigne la présence à ce jour de grands groupes industriels et de services qui continuent à créer de la valeur et de la richesse pour l’ensemble des parties prenantes ».

Aussi, le Centenaire de la Zone Industrielle Ain Sebaa Hay Mohammadi a été l’occasion de rendre hommage à l’ensemble des partenaires – autorités locales, entreprises membres, associations… – qui œuvrent activement au développement de la zone et de célébrer les entreprises pionnières, aujourd’hui fleurons de l’industrie marocaine, qui la font vivre au quotidien depuis plus 100 ans. Un hommage a d’ailleurs été rendu a titre posthume à trois industriels qui ont marqué l’industrie marocaine : Feu Azelarab El Harti, Feu Fadel Sekkat et Feu Mohamed Jawad EL Khattabi.

K.Fa

Share.

Leave A Reply