Casa-Settat.. 22 hôtels en construction dont 10 en arrêt de chantier !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les autorités locales de la Casa-Settat viennent d’organiser la première édition du Forum interactif du tourisme à Casablanca sous le thème «développement touristique durable de la région Casablanca-Settat : Etat des lieux des investissements et potentialités territoriales». L’objectif de ce forum scientifique qui a réuni les trois collèges; public, privé, autorités et élus, est de fluidifier la communication et de contribuer au développement du tourisme afin de propulser la région économiquement et socialement. Lors de ce forum, deux panels ont été tenus. Le premier a débattu du Management & Développement des Investissements Touristiques : Pour un mode opératoire win-win. Le second panel a choisi comme sujet le MICE, Culture, Loisirs & Rural: pour une approche multi-segments touristiques de la région Casablanca Settat.

M. Said Ahmidouch, Wali de la région Casablanca Settat qui s’est félicité de la résilience et de la réactivité des professionnels du tourisme de la région lors de la crise Covid-19, a également montré son optimisme quant à l’organisation de ce premier forum interactif du tourisme de la région Casablanca Settat qui permettra de débattre des nouvelles orientations du tourisme et la constitution d’une feuille de route pour dynamiser le secteur.

L’intervention de Mme Asmaa Belkeziz, vice-présidente du Conseil de la Région Casablanca Settat a été, elle, axée sur l’intérêt du Conseil de la région pour le tourisme comme secteur stratégique pour accompagner le développement économique régional avec des effets multiplicateurs sur le volet social, culturel et environnemental. Pour la vice-présidente de la région, Casablanca Settat est dotée d’un grand atout, 235 Km de littoral balnéaire à valoriser. Casablanca est aussi la première destination de tourisme d’affaires du royaume captant 60% des touristes d’affaires du pays. D’ailleurs, le Conseil de la région s’implique également dans le développement du tourisme. Parmi les compétences propres de la région, figure l’aménagement des routes et des circuits touristiques dans le monde rural et la promotion du tourisme; une compétence partagée avec l’Etat. «En outre, de par l’élaboration du SRAT (Schéma régional d’aménagement du territoire) voté en conseil de région en juillet, il a été procédé à la détermination de 5 espaces projets dont un espace dédié au développement touristique et à l’ouverture vers l’international. En outre, en matière de compétences propres, la région Casablanca Settat a élaboré un diagnostic territorial autour de 7 barrages (Massira, Imfout, Daoura, Sidi Maachou, Oued El Maleh, Hassar et Tamesna) pour le développement du tourisme rural dans la région au profit des populations rurales afin de drainer des investissements publics et privés sur ces sites», explique Mme Belkziz. Dans ce cadre, le Conseil de la Région Casablanca Settat a signé une convention de partenariat avec le CRT CS depuis septembre 2021. «De plus, le PDR  (plan de développement régional), en cours d’élaboration avec par le cabinet BCG, intégrera l’ensemble des éléments pour le développement économique de la région dont le tourisme est une partie intégrante et notamment l’industrie du MICE», déclare Mme Belkeziz. Le Conseil de la région mène en effet une réflexion autour de la mise en place d’un centre des conférences digne de la région Casablanca Settat.

Pour M. Othman chérif Alami, président du CRT Casablanca Settat, la création d’un palais des congrès et festivals est une condition sine qua none pour dynamiser le Corporate Group et par conséquent remplir les hôtels de Casablanca durant la semaine. «Aujourd’hui, 22 hôtels sont en construction à Casablanca dont 7 ou 10 en arrêt de chantier. Ce qui est inquiétant. En même temps, le Corporate individuel seul ne permettra pas d’obtenir des taux d’occupation élevés pour cette importante capacité hôtelière qui arrive. Il existe une solution transitoire pour le palais des congrès et festivals. C’est l’OFEC (office des foires et expositions de Casablanca) qui peut être modifié en un amphithéâtre de 5000 personnes et une aire d’expositions de 18.000 m²», souligne M. Alami. Ce tourisme d’affaires fera de Casablanca une capitale contemporaine mondiale. La région dispose également du parc d’expositions de l’office des changes et du parc des expositions Mohammed VI d’El Jadida qui accueille le Salon annuel du cheval alors que son potentiel d’exploitation demeure plus grand.

K.Fa

Share.

Leave A Reply