TIC

Bientôt un webinaire sur la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

«La gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) : entre défis et opportunités » est le thème retenu pour un webinaire virtuel qui sera organisé, le 21 octobre, à l’initiative du ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement.

Ce webinaire, initié à l’occasion de la célébration de la Journée arabe de l’environnement, a pour objectifs de discuter des modalités de la gestion des DEEE, d’échanger sur les bonnes pratiques en la matière, de dresser les contraintes et opportunités et de proposer des recommandations pour améliorer le processus de leur gestion.

Y Participeront les représentants des départements ministériels, le secteur privé, la société civile ainsi que des experts internationaux, indique un communiqué du ministère.

La célébration de la Journée arabe de l’environnement constitue l’occasion d’attirer l’attention des différents acteurs et du grand public sur les questions d’environnement et de développement durable. Elle permet aussi de présenter les réalisations ainsi que les différents défis qui restent à relever, notamment dans le domaine des déchets d’équipements électriques et électroniques pour réduire leurs impacts sur la santé humaine et l’environnement.

Les DEEE, résultat naturel du développement économique et social et de l’évolution technologique, constituent un thème d’actualité, au vu de leur impact sur la santé humaine et l’environnement et au regard des quantités produites et qui ne cessent de s’accroitre.

Ils ont été estimés au niveau mondial à près de 45 millions de tonnes en 2016 et seraient de l’ordre de près de 53 millions de tonnes en 2021, selon le communiqué. Plusieurs rapports indiquent qu’une grande part de ces déchets qui atteindrait les 80% ne sont pas comptabilisés, d’où la nécessité d’assurer une bonne gestion des DEEE.

Le Maroc a adopté une approche participative basée sur un partenariat entre le secteur privé et le secteur public pour une gestion intégrée des DEEE. Ce partenariat comprend un ensemble de mesures visant à encourager l’économie circulaire, améliorer les conditions sociales des travailleurs dans ce domaine et développer les investissements, dans le but d’en réduire les effets négatifs et d’assurer le développement durable.

Partager.

Votre commentaire