Baisse des ventes de 14% au deuxième trimestre chez VOLVO construction équipement

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

   L’impact mondial de la pandémie de Covid-19 a pesé sur les résultats du deuxième trimestre de Volvo CE, partiellement compensé par un fort rebond sur le marché chinois clé.

Résultats Volvo CE Q2

Les effets négatifs du Covid-19 sur la société et le développement économique ont caractérisé les résultats du deuxième trimestre de Volvo Construction Equipment (Volvo CE). La faiblesse de la demande en Europe et en Amérique du Nord a été partiellement compensée par un fort rebond du marché chinois, le plus important au monde. Malgré une baisse de la demande, la rentabilité des ventes a bien résisté au cours de la période.

Le chiffre d’affaires net ajusté au deuxième trimestre a diminué de 14% pour atteindre 22 876 M SEK (26 814 M SEK au T2 2019). La hausse des ventes en Chine a largement compensé la baisse des ventes sur tous les autres marchés. Le résultat d’exploitation a également été impacté, à 3 108 M en baisse par rapport aux 4 153 déclarés à la même période l’année précédente, soit une marge opérationnelle de 13,6% (15,5%).

Malgré l’impact de la pandémie sur les ventes, le deuxième trimestre 2020 a vu la prise de commandes augmenter de 11%, tirée par une forte demande pour les machines de marque SDLG de l’entreprise, en hausse de 31%. Bien que la plupart des usines en Europe et dans les Amériques aient été fermées pendant un mois au deuxième trimestre, en raison de fermetures à l’échelle nationale et de problèmes d’approvisionnement, les livraisons ont augmenté de 8% au deuxième trimestre.

Développement du marché

Jusqu’à la fin du mois de mai, les marchés européen et nord-américain, mesurés en unités, ont diminué de 22%, tandis que le marché asiatique (hors Chine) a diminué de 21%. Le marché chinois s’est fortement redressé, en hausse de 13% fin mai. Le marché sud-américain est également en territoire positif, en hausse de 8% au même moment de l’année.

« Alors que la demande d’équipements de construction en Europe et en Amérique du Nord était faible au cours du deuxième trimestre, nous avons pu tirer parti de notre solide position en Chine, qui a fortement rebondi au cours de la période », a commenté Melker Jernberg, directeur de Volvo Construction Equipment. «Cela nous permet d’agir à partir d’une position de force relative et de conduire des technologies transformationnelles qui font évoluer notre industrie vers des solutions plus durables. Nous continuons d’investir dans l’électrification, l’automatisation et la connectivité. »

Communiqué

Partager.

Votre commentaire