Autorisation en urbanisme.. Les architectes déçus par la plateforme ‘‘Rokhas.ma’’

Pinterest LinkedIn Tumblr +

‘‘Rokhas.ma’’ est une plateforme collaborative permettant la gestion de bout en bout le processus de délivrance des autorisations urbanistiques et économiques. Une enquête auprès de ses utilisateurs, tant administrations qu’usagers finaux a été réalisée afin de mesurer leur niveau de satisfaction, identifier les difficultés rencontrées et recueillir leurs attentes et points d’amélioration. A cet effet, deux enquêtes en ligne et 9 focus groupes ont été réalisés, afin de mesurer la satisfaction globale et sur différents critères, analyser les motifs d’insatisfaction et identifier les attentes et axes d’amélioration.

Du côté des architectes, on apprécie quand même la dématérialisation du processus, une meilleure traçabilité des dossiers, le moins de déplacements dans les administrations, l’exactitude et la clarté du plan de situation, la simplicité de la phase d’inscription, la rapidité du process de paiement, l’amélioration continue de la plateforme. De l’autre côté, on reproche à cette plateforme les problèmes liés à la clé de signature électronique, la perception d’allongement des délais de traitement des dossiers, l’absence de préparation et de formation et l’incompatibilité des équipements des utilisateurs.

Pour ce qui est des inscriptions et la connexion, les architectes pointent du doigt la procédure contraignante d’obtention et d’installation/renouvellement de la clé électronique pour les architectes, l’absence d’une vraie entité IGT au niveau de la plateforme.

Concernant la saisie de la demande, les architectes sont déçus par la lourdeur du processus de saisie de la demande, le non-respect des documents exigés par le RGC, l’absence de possibilité de sauvegarde des documents téléchargés et informations déjà saisies, la demande d’insertion des coordonnées Lambert, l’absence d’une fiche ou manuel unifié au niveau national pour le calcul des surfaces.

Quant au volet de l’Attachement et E-signature, la taille des fichiers est jugée insuffisante. On reproche également l’impossibilité de modifier les informations et/ou les documents téléchargés, en plus des problèmes d’affichage et de sauvegarde de la signature, l’obligation de signer à travers Karaz qui bug fréquemment. Au menu des reproches à ce niveau, l’absence d’une zone de signature dédiée aux IGT. Quant aux Taxes et frais de service, ces derniers ne sont pas affichés au niveau de la plateforme en plus de l’impossibilité d’annuler le paiement des frais de service effectué en cas de bug ou d’erreur.

Quant au chapitre de la E-Soumission, cette étape perçue comme étant inutile par les architectes et qui contribue à retarder tout le processus de traitement. Pour le traitement des dossiers, on est toujours déçus par la lenteur et non respect des délais mentionnés, le non respect des RDV des commissions, l’absence de suivi et manque d’information sur le déroulement, l’impossibilité d’interagir avec les membres de la commission.  Les remarques émises sans référence aux RGC (imprécises, non comprises ou injustifiées). Et pour ce qui est de la délivrance des autorisations, les architectes sont également déçus par le retard dans la délivrance et le processus non intégralement dématérialisé.

L’application mobile, elle, reste, selon les architectes usagers de la plateforme, une utilisation occasionnelle de l’application jugée limitée et ne donnant pas accès aux rubriques essentielles.

En général, les architectes plaident pour la nécessité d’améliorer l’ensemble de ces outils.

K. FAKHIR

 

Share.

Leave A Reply