ANRUR.. La stratégie de  d’intervention de l’Agence objet d’une rencontre à Agadir

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vendredi dernier à Agadir, une rencontre sur la Consultation régionale de l’étude relative à la stratégie d’intervention de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine (ANRUR) à l’horizon 2030 s’est tenue sur le thème «Rénovation urbaine et réhabilitation des bâtiments menaçant ruine : vers une stratégie concertée».

Dans une allocution d’ouverture de cette rencontre, le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, a appelé les participants à élaborer des visions intégrées et harmonisées touchant les différentes questions liées à la rénovation urbaine pour enrichir cette étude et les domaines d’intervention de l’ANRUR.

M. Fassi Fihri a mis en avant la position géographique d’Agadir et son patrimoine architectural et urbain, soulignant que ces consultations permettront aux différents intervenants locaux de formuler des propositions à même de guider l’action de l’Agence.

De son côté, le wali de la région de Souss-Massa et gouverneur de la préfecture d’Agadir-Ida Ou Tanane, Ahmed Hajji, a indiqué que cette rencontre de concertation constitue une occasion pour l’échange d’expériences et d’expertises afin d’élaborer une vision intégrée pour la mise en place du mécanisme de la rénovation urbaine, tout en prenant en considération les particularités écologique, culturelle et urbaine de la ville.

Pour sa part, le président du Conseil de la région de Souss-Massa, Brahim Hafidi, a fait savoir que l’assemblée régionale a adhéré à plusieurs programmes de restauration des monuments historiques et de qualification des centres urbains, et ce, dans le cadre d’un partenariat avec le ministère de tutelle.

Et de rappeler que le conseil de la région veillera à la mise en œuvre des recommandations émises à l’issue de cette étude, selon l’ordre des priorités de la stratégie d’Intervention de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine.

Par ailleurs, deux ateliers ont été organisés dans le cadre de cette rencontre. Le premier a été axé sur la loi n° 94-12 relative aux bâtiments menaçant ruine et à l’organisation des opérations de rénovation urbaine. Le second a porté sur la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine dans la région, les expériences menées, les bonnes pratiques, les obstacles rencontrés, les besoins et les attentes des acteurs à ce sujet.

Partager.

Votre commentaire