Airbnb a jusqu’à fin août pour améliorer ses conditions d’utilisation

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La plateforme communautaire payante de location et de réservation de logements de particuliers «Airbnb» doit mettre ses conditions générales en concordance avec le droit des consommateurs de l’Union et à appliquer une tarification transparente. C’est ce qu’ont annoncé lundi 16 juillet la Commission européenne et les autorités chargées de la protection des consommateurs de l’UE.
L’exécutif européen indique dans un communiqué que «la présentation actuelle des prix et un certain nombre de conditions d’Airbnb sont contraires à la directive sur les pratiques commerciales déloyales, à la directive concernant les clauses abusives dans les contrats et au règlement concernant la compétence judiciaire en matière civile et commerciale».
La Commission européenne demande à Airbnb de modifier la manière dont sont présentées ses informations tarifaires dès la recherche initiale d’un hébergement sur son site web, afin de veiller, chaque fois qu’un bien est proposé, à ce que le consommateur soit informé du prix total incluant tous les frais et suppléments obligatoires applicables, tels que les «frais de service» et les «frais de ménage», ou, lorsqu’il n’est pas possible de calculer le prix final à l’avance, à ce que le consommateur soit clairement averti des suppléments éventuellement applicables.

Share.

Leave A Reply