Le secteur du BTP ne profite pas de la baisse du chômage

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon une note du HCP, L’économie marocaine a créé 122.000 postes d’emploi entre le troisième trimestre de l’année 2017 et la même période de 2018, dont 4.000 en milieu rural. C’est ce qu’indique une note du HCP.

Toutefois, le secteur du BTP ne profite pas de ce recul. En effet, 98.000 emplois ont été créés par les services, 19.000 par l’industrie y compris l’artisanat et 9.000 par l’agriculture, forêt et pêche. En revanche, le secteur des BTP en a perdu 4.000.

Ainsi, le nombre total des chômeurs s’est établi, entre les deux périodes, à 1.172.000 chômeurs enregistrant une baisse de 64.000 personnes dont 35.000 en milieu rural.

Le taux de chômage est passé de 10,6% à 10% et reste élevé parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (27,5%), les femmes (13,8%) et les diplômés (17,1%).

Selon le HCP, près de 6 chômeurs sur 10 (57%) sont à la recherche de leur premier emploi, 2 sur 3 sont en situation de chômage depuis une année ou plus et un peu plus du quart (26,8%) se sont retrouvés dans cette situation suite au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur.

Quant à la population sous-employée, elle s’est établie au troisième trimestre de 2018 à 1.022.000 personnes, passant de 9,9% à 9,7% au niveau national ; de 8,3% à 8,2% en milieu urbain et de 11,8% à 11,6% en milieu rural.

Parmi les 1.022.000 personnes en situation de sous-emploi, 83,5% exercent un emploi rémunéré (82,6%parmi les hommes et 90% parmi les femmes).

L’offre d’emploi est toujours concentrée dans 5 régions du Royaume, conclut le HCP. En effet, 72,8% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus se trouvent à Casablanca-Settat (22,6%), Marrakech-Safi (13,9%), Rabat-Salé-Kénitra (13,3%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,1%) et Fès-Meknès (11,9%).

Partager.

Votre commentaire