Le Chef du Gouvernement met en garde les administrations qui manquent à l’application des décisions de l’exécutif

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
    En ouverture du Conseil du Gouvernement tenu aujourd’hui le jeudi 28 juin 2018 à Rabat, le Chef du Gouvernement, Saad Dine El Otmani, a mis en garde contre le manquement, par certaines administrations, à l’application des décisions prises par l’exécutif. «Nous approuvons des projets, des décrets, des mesures, et parfois cela ne trouve pas de voie à l’exécution, ou certaines administrations tardent à les exécuter. Je fais référence à titre d’exemple au décret relatif à la généralisation de la procédure de la légalisation de «la copie conforme» à toutes les administrations publiques», a précisé le Chef du Gouvernement.
Aussi, le Chef du Gouvernement a-t-il rappelé que «pour chaque citoyen qui se rend dans une administration ou une institution publique, soit pour passer un concours, ou pour déposer un dossier d’emploi, ou pour toute autre finalité, il revient à cette même administration qui reçoit son dossier d’authentifier la conformité des copies produites aux documents originaux». «On ne doit plus demander au citoyen d’aller faire des copies conformes dans une commune ou dans un arrondissement administratif», a-t-il précisé.
Le Chef du Gouvernement a veillé à remercier les administrations qui se sont impliquées dans la mise en œuvre de cette mesure de facilitation. Conformément au décret gouvernemental, ces administrations ont désigné une ressource dédiée, et qui répond aux demandes d’authentification des copies des documents des citoyens. «Bien entendu, cette mission d’authentification de la copie conforme à l’originale doit être protégée», précise le Chef du Gouvernement avant d’ajouter.
Par ailleurs, le Chef du Gouvernement a rappelé que Sa Majesté le Roi Mohammed
En ouverture du Conseil du Gouvernement tenu aujourd’hui le jeudi 28 juin 2018 à Rabat, le Chef du Gouvernement, Saad Dine El Otmani, a mis en garde contre le manquement, par certaines administrations, à l’application des décisions prises par l’exécutif. «Nous approuvons des projets, des décrets, des mesures, et parfois cela ne trouve pas de voie à l’exécution, ou certaines administrations tardent à les exécuter. Je fais référence à titre d’exemple au décret relatif à la généralisation de la procédure de la légalisation de «la copie conforme» à toutes les administrations publiques», a précisé le Chef du Gouvernement.
Aussi, le Chef du Gouvernement a-t-il rappelé que «pour chaque citoyen qui se rend dans une administration ou une institution publique, soit pour passer un concours, ou pour déposer un dossier d’emploi, ou pour toute autre finalité, il revient à cette même administration qui reçoit son dossier d’authentifier la conformité des copies produites aux documents originaux». «On ne doit plus demander au citoyen d’aller faire des copies conformes dans une commune ou dans un arrondissement administratif», a-t-il précisé.
Le Chef du Gouvernement a veillé à remercier les administrations qui se sont impliquées dans la mise en œuvre de cette mesure de facilitation. Conformément au décret gouvernemental, ces administrations ont désigné une ressource dédiée, et qui répond aux demandes d’authentification des copies des documents des citoyens. «Bien entendu, cette mission d’authentification de la copie conforme à l’originale doit être protégée», précise le Chef du Gouvernement avant d’ajouter.
Par ailleurs, le Chef du Gouvernement a rappelé que Sa Majesté le Roi Mohammed VI Que Dieu l’Assiste a, dans plusieurs discours, souligné le principe de la «reddition des comptes». «Les décisions du gouvernement doivent être exécutées immédiatement. On ne peut tolérer le laxisme ou le fait de prendre à la légère les décisions du Conseil du Gouvernement. C’est une autorité exécutive et ses décisions engagent  l’Administration», a prévenu le Chef du Gouvernement avant d’ajouter: «Qu’on ne saurait dans ce cas nous voir tenir rigueur,  si on appliquait à la lettre le principe de la reddition des comptes».
Le Chef du Gouvernement a également tenu à réitérer le souci de l’exécutif d’épargner aux responsables toute injustice. Il a réaffirmé la volonté de l’exécutif de mettre en place les formations et les ressources matérielles nécessaires pour assurer la bonne exécution des décisions du gouvernement.
Le Chef du Gouvernement incite ses ministres à s’activer sur le terrain 
En ouverture du Conseil du Gouvernement tenu aujourd’hui le jeudi 28 juin 2018 à Rabat, le Chef du Gouvernement, Saad Dine El Otmani, est revenu, en trois points, sur la méthode de travail arrêtée par l’exécutif et engageant l’ensemble des ministres.
Le Chef du Gouvernement a, en premier lieu, réitéré sa recommandation pour les ministres de s’activer sur le terrain. «C’est un principe dont nous avons convenu. Le responsable gouvernemental ne peut se contenter de travailler à partir de son bureau, de consulter les dossiers et de donner des instructions. Il est tenu de faire un travail de terrain et de communiquer avec la société civile, les professionnels et les différents partenaires», a-t-il précisé.
Le Chef du Gouvernement a ensuite rappelé la mission de chaque ministre : Celle de répondre aux attentes et aux aspirations des citoyens. «Nous avons connu ces derniers temps, une succession d’évènements, qui ont démontré que les attentes des citoyennes et des citoyens sont bien supérieures au rendement de quelques départements gouvernementaux et institutions publiques», a rappelé Saad Dine El Otmani en insistant sur le leitmotiv de ce gouvernement, «L’écoute et la réalisation». Pour lui, ce leitmotiv n’est pas juste un slogan, mais une réalité à concrétiser chaque jour.
Enfin, le Chef du Gouvernement a invité l’ensemble du gouvernement à communiquer sur les réalisations. Pour Saad Dine El Otmani, «écouter et agir», demeure insuffisant, si cela n’est pas suivi de communication et d’information du public. Pour lui, il faut «être à l’écoute, capter les messages des citoyennes et des citoyens, agir et travailler pour répondre à ces attentes et aspirations, puis, communiquer pour montrer les réalisations». C’est ainsi que les citoyennes et les citoyens pourront évaluer le travail réalisé, de manière positive ou négative.
«Il en est de même pour la presse, qui a le droit d’accéder à l’information, en temps utile, pendant et après l’exécution des missions gouvernementales», conclut le Chef du Gouvernement.
Partager.

Votre commentaire