TGV Casa-Agadir : 75 MMDH pour la réalisation de ce projet

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, a indiqué lundi 25 avril à Rabat que son département tente de trouver des solutions innovantes pour financer le projet de train à grande vitesse (TGV) reliant Casablanca à Agadir, en passant par Marrakech.

Lors d’une séance de questions orales à la Chambre des représentants, il a précisé que ce projet nécessitera une mobilisation d’une enveloppe financière de plus de 75 milliards de dirhams (MMDH), dévoilant l’achèvement des premières études concernant les infrastructures, le génie civil et la topographie faites par l’Office national des chemins de fer (ONCF).

Le financement de ce projet fait l’objet d’une extrême inquiétude vu son coût, car les pertes de l’office lors de la pandémie du coronavirus conjuguées aux nouveaux coûts lui ont valu un taux d’endettement de près de 200%.

Le projet du TGV Casablanca-Agadir incarne le plan de l’ONCF à moyen et long termes, devant couvrir l’ensemble du territoire national. Il porte sur plus de 1.300 kilomètres réservés à la ligne grande vitesse et 3.800 kilomètres concernant le réseau classique, et ce, en vue de relier 43 villes au lieu de 23 actuellement.

A noter que Al Boraq est passé depuis le 1er janvier 2022 à l’énergie verte. L’ONCF mise désormais sur l’alimentation, à terme, l’ensemble de ses trains entièrement à l’énergie propre, notant que les trains Al Boraq seront les premiers à offrir des voyages écoresponsables à l’énergie 100% éolienne.

Share.

Leave A Reply