Safi.. Signature d’une convention de partenariat portant sur l’épuration des eaux usées

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Safi a été marquée jeudi par la signature d’une convention de partenariat portant sur l’épuration des eaux usées de la ville et leur valorisation. Signée entre le Groupe OCP, la province de Safi, la commune de Safi, la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité (RADEES) et l’Agence du bassin hydraulique de l’Oum Er Rbia (ABHOER), cette permettra de réaliser, d’une part, une station de prétraitement et un système de pompage mobilisant un budget de 100 millions de dirhams (MDH) par la RADEES et, d’autre part, une station d’épuration (STEP) pour un budget prévisionnel de 480 MDH pris en charge par OCP, indique le groupe dans un communiqué.

Selon la même source, la STEP de Safi permettra l’épuration des eaux usées et leur réutilisation industrielle. La ville de Safi sera dorénavant dotée d’une infrastructure visant à traiter les eaux usées non valorisées actuellement, ce qui constitue un gain écologique énorme pour la ville.

En plus de son apport environnemental, ce projet garantira la réutilisation de 8 millions de mètres cubes d’eau annuellement au niveau du complexe d’OCP à Safi, contribuant ainsi à la préservation des ressources nationales en eau douce, fait savoir le communiqué, ajoutant que cette station vient s’ajouter aux autres STEP réalisées par le Groupe OCP et déjà opérationnelles dans les villes de Khouribga, Benguerir et Youssoufia.

Conformément à la stratégie de développement durable du Groupe OCP, ce projet vient illustrer son engagement sociétal vis-à-vis des communautés et s’inscrit pleinement dans le cadre de son «Programme économie circulaire». Ce programme a pour but de satisfaire 100% de ses besoins en eaux industrielles à partir d’eaux non conventionnelles (eaux usées épurées et eaux dessalées). Plus de 3,5 milliards de dirhams (MMDH) ont ainsi été mobilisés depuis 2008 pour allier la rationalisation de l’utilisation des ressources hydriques et la satisfaction des besoins actuels et futurs des installations industrielles du groupe.

Partager.

Votre commentaire