Parc de la Ligue Arabe.. Les travaux de réhabilitation sont à l’arrêt depuis le confinement

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les travaux de réhabilitation du parc de la Ligue Arabe sont à l’arrêt et les lieux dépérissent depuis le confinement. Un projet qui a nécessité une enveloppe budgétaire de 100 millions de dirhams.

Après des mois, voire des années de travaux de réhabilitation, cet espace vert, de plus de 30 hectares, est pratiquement laissé à l’abandon, en plus de plusieurs actes de vandalisme. Selon nos informations, plusieurs autres jardins à Casablanca ont été victimes du confinement: absence d’arrosage, absence d’entretien et ce dans l’indifférence des élus de la ville, nous apprend L’Economiste dans son édition du 20 juillet.

Ce poumon vert de Casablanca a été réhabilité grâce aux fonds débloqués dans le cadre du plan de développement du Grand Casablanca. La facture globale s’élève à 100 millions de DH, financés majoritairement par la commune de Casablanca (45 millions de DH), la DGCL (35 millions) et la région Casa-Settat (20 millions), ajoute le quotidien.

Si la ville a été profondément modifiée lors du confinement, sa gestion a dû poursuivre son chemin. Ainsi, les rues étaient tout de même nettoyées, les poubelles ramassées… Il n’en est pas de même pour les parcs. «Est-ce faute de budget ou de personnel de maintenance?», s’interroge L’Economiste.

«Depuis que la SDL Casa-Aménagement a livré le parc à la commune, sa situation est de plus en plus préoccupante. Aujourd’hui, c’est la SDL Casa Baia qui vient d’hériter de la gestion de plusieurs espaces verts à Casablanca, dont le parc de la Ligue Arabe», précise le journal économique.

J. O

Partager.

Votre commentaire