Habitat et Urbanisme.. La ministre Mansouri se réveille enfin de sa léthargie !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Plus d’un mois maintenant après sa nomination ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Fatima-Zahra Mansouri, s’est distinguée par son mutisme et son absence de la scène publique. Dans tous les cas, elle n’avait pas le choix. La Marrakchia devait assister à l’adoption, en Commission à la Chambre des Représentants, du projet de budget prévisionnel de 2022, de son département. Autrement, Mme Mansouri aurait resté aux abonnés absents.

Un mauvais départ pour une ministre en charge d’un secteur à l’arrêt en terme à la fois de l’offre que de la demande. Idem pour l’océan des problématiques en rapport avec l’organisation urbaine des villes et des territoires. C’est dire que ce n’est certainement pas le boulot qui manque. On dira quand même que ce n’est que le début ! Wait and See.

En attendant une véritable relance de l’Habitat profitable aux citoyens, Mme Mansouri a précisé qu’il est désormais nécessaire de « rafraîchir les moyens et mécanismes de travail du ministère afin qu’il puisse parvenir à la cohérence, l’harmonie et la convergence entre les stratégies sectorielles du ministère et les politiques publiques, et assurer le lancement d’une nouvelle génération de projets et de réformes visant à améliorer le cadre de vie de la population et à placer le citoyen au cœur du développement ».

Mardi dernier, Mme Mansouri a présenté, aux membres de la Commission de l’Intérieur, des Collectivités territoriales, de l’Habitat et de la Politique de la Ville à la Chambre des représentants, le projet du budget sectoriel prévisionnel du ministère au titre de l’année 2022 qui, après une discussion fructueuse entre les membres de la commission concernée, a été approuvé à la majorité.

Ladite commission a aussi adopté la stratégie du ministère et ses orientations générales au cours du mandat actuel du gouvernement.

La présentation a été axée sur les Orientations Royales, le contenu du document constitutionnel et les recommandations du rapport de la commission spéciale sur le nouveau modèle de développement et le contenu du programme gouvernemental lié au secteur ministériel comme base de référence.

Cette présentation a été une occasion pour souligner la nouvelle priorité du ministère, au cours du mandat gouvernemental actuel, qui consiste à aller au-delà de l’approche purement technique pour adopter une vision nouvelle et ambitieuse fondée sur la bonne gouvernance et l’intégration des dimensions sociales et économiques dans les différents programmes et plans futurs.

L’orientation générale du ministère, au cours du mandat gouvernemental actuel, est basée essentiellement sur l’apport d’un logement décent, répondant au pouvoir d’achat des familles marocaines, ceci, tout en œuvrant à réduire les disparités sociales et territoriales. Cette approche s’inscrira dans une démarche participative, basée sur un dialogue national, afin d’atteindre la diversité de l’offre de logement et des offres d’emploi.

« Nous organiserons prochainement des assises de l’urbanisme et de l’habitat afin de discuter différents points stratégiques, fondamentaux, d’une stratégie nationale futures. Parmi lesquels la révision et la refonte du système de la planification territoriale, constituant un chantier de réforme stratégique qui vise à développer des outils et mécanismes de planification et de gestion urbaine innovants permettant de promouvoir l’investissement et de pallier les différentes contraintes observées », a expliqué Mme Mansouri.

Et d’ajouter : « Ces assises seront également l’occasion de discuter des différentes politiques publiques entreprises en matière d’habitat et de poser les jalons d’une nouvelle stratégie de l’habitat innovante qui favorise l’amélioration du cadre de vie des ménages et le soutien à l’investissement dans le secteur. Ce rendez-vous permettra d’une part, aux professionnels d’échanger autour des problématiques du secteur et d’autre part, aux représentants locaux de disposer d’une vision renouvelée en matière d’habitat permettant de garantir une meilleure adéquation entre l’offre et la demande ».

Par ailleurs, le ministère rappelle que la Chambre des Représentants a approuvé, samedi dernier en séance plénière, à la majorité, le projet de loi de finances pour l’année 2022. Ce projet de loi a été renvoyé à l’attention de la Chambre des Conseillers, où il sera présenté par le gouvernement et discuté par les membres de ladite Chambre et sera voté avant son retour à la Première Chambre.

Voilà en tout un avant-goût de ce que prépare la ministre pamiste de l’Habitat pour un secteur complexe, sensible et vital pour à la fois la dynamique économique que pour la cohèsion sociale.

Khalid Fakhir

 

 

 

Partager.

Votre commentaire