Grand Casablanca :  El Mansouri exhume le dossier de la requalification et l’intégration urbaine de 72 quartiers

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Fatima Ezzahra EL MANSOURI, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la Ville a présidé, mercredi 13 avril à Rabat, le Comité Central de suivi de la convention relative à la requalification et l’intégration urbaine de 72 quartiers sous-équipés du Grand Casablanca, qui a été signée en 2014, dans le cadre du Plan de Développement du Grand Casablanca (PDGC).

Cette réunion s’est déroulée afin de mettre en exergue l’état d’avancement de ce programme, de la mise en œuvre des recommandations issues de la dernière session du comité central qui s’est tenue le 04 juin 2019, aussi pour discuter des solutions susceptibles de contrecarrer les contraintes en vue de faire aboutir ce chantier dans les délais conventionnels et d’offrir aux citoyens un meilleur cadre de vie.

L’enveloppe financière attribuée à ce programme est de 2 016 MDH dont une subvention du FSHIU de 820 MDH. La réalisation a été confiée à la Société Al Omrane Casablanca-Settat pour un montant total de 1 633 MDH et INMAE pour un montant de 383 MDH.

«En commun accord avec les différentes parties, nous travaillons sur une nouvelle approche afin d’équiper, en premier lieu, les quartiers prioritaires et d’attaquer, ensuite, le reliquat qui reste à restructurer», a déclaré Fatima Ezzahra EL MANSOURI

Il s’avère que le financement ne handicape pas l’avancement du programme. «Aujourd’hui, nous avons fait le constat que ce n’est pas le financement qui pose problème au niveau de ce programme qui concerne plus de 56.000 ménages. Nous allons multiplier les efforts pour une meilleure priorisation des actions et plus de convergence autour de ce programme en vue d’atteindre les objectifs de la convention», a-t-elle ajouté.

Les travaux attendus consistent à la réalisation des voies de désenclavement des quartiers concernés ainsi que l’exécution et le renforcement du réseau d’assainissement, d’eau potable, d’électrification et d’éclairage public, indique le communiqué du ministère.

Share.

Leave A Reply