Constitution du Gouvernement Parallèle des Jeunes, pour sa troisième édition. 1200 candidatures passées au crible, pour choisir 26 jeunes ministres.

Pinterest LinkedIn Tumblr +
 Dans la continuité de cette expérience pilote au Maroc et dans le monde, lancée en 2012, le Gouvernement Parallèle des Jeunes annonce le lancement de sa troisième édition.
Après une année de préparations et de travaux de sélection, le troisième gouvernement parallèle des jeunes est enfin constitué, pour un mandat qui connaîtra la participation de jeunes femmes et hommes parmi les meilleurs profils du Royaume, tant par leurs formations respectives que par leurs parcours.
Touchant à différents domaines, cette action civique et 100% à l’initiative de la jeunesse marocaine, a pour but de contribuer efficacement à enrichir le débat public dans notre pays et à suivre la politique publique, et travailler sur un positionnement positif en tant que force de proposition proactive.
Pas moins de 1200 candidats de part et d’autre du Royaume ont postulé pour cette édition, pour que 26 soient retenus en tant que jeunes ministres.
Il est à noter que le nouveau gouvernement, a tenu ses deux premières séances de travail les 07 et 21 Juillet 2018 à Rabat, avec à l’ordre du jour la discussion du programme et des grandes lignes et orientations politiques de cette initiative.
En attendant la cérémonie officielle qui sera tenue dans les prochaines semaines, afin de présenter officiellement le GPJ et sa feuille de route, les membres du gouvernement devraient également élire le nouveau président dans la plus grande intégrité et transparence durant la première semaine du mois d’août.
Ce gouvernement neutre et indépendant souligne également son souci de se tenir à la même distance de tous les acteurs de la scène politique en toute impartialité et objectivité, en toute indépendance vis-à-vis du gouvernement élu du royaume , ainsi que toutes les parties et institutions publiques et semi-publiques et privées.
Dans ce même contexte, les membres du nouveau gouvernement parallèle des jeunes ont des backgrounds se relatant tant à la majorité qu’à l’opposition, mais également des membres indépendants.
Une diversité qui légitimise le positionnement que se veut ce gouvernement, à savoir celui de force de proposition visant à servir l’intérêt public, loin de tout penchant politique et basée sur les jeunes compétences marocaines.

Share.

Leave A Reply