CMC de Fès-Meknès.. Le projet mobilise une enveloppe budgétaire de 370 millions de DH

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La ville de Fès est choisie pour abriter la future Cité des métiers et des compétences (CMC) de la région. Le projet mobilise une enveloppe budgétaire globale de 370 millions de DH. Jouxtant la gare ferroviaire, la CMC, qui sera édifié sur un terrain de 10 ha, sera dotée d’une capacité d’accueil de 3.140 stagiaires par an, et déploiera un total de 82 filières dans 8 secteurs d’activités majeurs, en phase avec l’écosystème de la région (Industrie, Digital & Intelligence Artificielle, Agriculture, Artisanat, Hôtellerie & tourisme et Santé). L’ambition étant d’opérer un saut qualitatif dans le domaine de la formation professionnelle et dans l’accompagnement de la dynamique de développement que connaît la région. Le démarrage des formations dans la CMC de Fès-Meknès est prévu en 2023.

En plus des pôles sectoriels dédiés à l’apprentissage des métiers, la CMC de Fès disposera d’espaces consacrés à l’apprentissage des langues, au renforcement des soft skills et au développement des compétences entrepreneuriales. Elle abritera aussi des espaces de vie, des terrains de sports, et une maison de stagiaires, avec une capacité d’hébergement de 300 lits et couverts.

La CMC Fès-Meknès, soulignent ses iniciateurs, s’inscrit dans la continuité du programme de création de 12 cités des Métiers et des compétences à l’horizon 2023-2024. Ces plateformes devraient certifier des métiers et garantir des formations qualifiantes au profit des jeunes. L’idée est d’offrir des formations adaptées aux besoins du marché du travail pour résorber le problème du chômage et donner de l’espoir aux jeunes.

Partager.

Votre commentaire