Chefchaouen… Une enveloppe budgétaire de 68 MDH pour le dédoublement et la réhabilitation de l’entrée Nord

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une enveloppe budgétaire d’environ 68 millions de dirhams (MDH) a été mobilisée pour le dédoublement et la réhabilitation de l’entrée Nord de la ville de Chefchaouen, sur une longueur de 4 km.

Selon des données présentées mardi lors de la cérémonie de lancement des travaux du projet, sous la supervision du gouverneur de la province de Chefchaouen, Mohammed Alami Ouaddane, ce chantier porte sur le dédoublement de la route reliant la ville de Chefchaouen et le pont de l’Oued Siflaou, avec une enveloppe financière d’environ 56 MDH, pour un délai d’exécution de 12 mois.

Ce projet, réalisé et financé par le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, vise également à augmenter de 6 à 15,5 mètres la largeur de la route, améliorer les conditions de sécurité routière au niveau de la route régionale n° 412, et à promouvoir les services sociaux, économiques et logistiques, ainsi qu’à développer les services fournis aux usagers de la route.

Dans ce même contexte, un deuxième projet a été lancé, dans le cadre d’un partenariat entre le Conseil provincial et l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), pour réhabiliter le trottoir de l’entrée-Nord de la ville de Chefchaouen sur une longueur de 4 km, construire les installations d’évacuation des eaux pluviales, et installer des ampoules à basse consommation pour l’éclairage public.

Ces travaux, qui seront réalisés dans un délai ne dépassant pas 3 mois, nécessitent une enveloppe financière de 12 MDH, qui sera mobilisée dans le cadre d’un partenariat entre le conseil provincial de Chefchaouen (7 MDH) et l’APDN (5 MDH).

La cérémonie de lancement de ce projet, qui devrait renforcer l’attractivité touristique de la province de Chefchaouen, s’est déroulée en présence du président du conseil provincial, des représentants des autorités locales et sécuritaires et des chefs des services extérieurs.

A. Q

Partager.

Votre commentaire