Casablanca.. Pour sa première réunion, Mme Rmili s’arrête sur la Lydec

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

En ce début de semaine et quelques jours seulement après avoir quitté le ministère de la Santé, la nouvelle présidente du Conseil de la Ville de Casablanca, Mme Nabila Rmili s’est réunie avec l’ensemble des membres du Bureau. A la carte figure la question de la protection de la ville de Casablanca contre les risques des inondations.

Au terme de cette réunion, le Conseil communal de Casablanca appelle à l’élaboration d’un programme précis sur les mesures anticipatives à prendre en prévision de la saison pluviale

Cette réunion a été consacrée au premier point inscrit à l’ordre du jour portant sur les mesures anticipatives devant être prises par la Société Lydec en prévision de la prochaine saison pluviale. Ainsi, le Président du Comité permanent de suivi du CPS a fait un exposé à cet égard.

Compte tenu de l’importance de cette question les membres du Bureau ont débattu longuement de ce sujet. Lors du débat, la présidente du Conseil a appelé à la préparation d’un programme précis pour les interventions et mesures proactives à prendre par la Société Lydec au niveau de tous les arrondissements et notamment celles liées aux points noirs que connaissent des inondations.

Par la suite, le Bureau a procédé à la pré-finalisation du projet de règlement intérieur du Conseil de la Commune de Casablanca avant sa présentation pour approbation en séance plénière, prévue jeudi 21 octobre 2021.

Ainsi en cette saison pluviale, Casablanca reste une ville toujours exposée aux risques des inondations et ce, malgré l’assurance de la Lydec. Les Casablancais, eux, gardent en mémoire la défaillance de la société française et son incapacité à prémunir la ville des fortes pluies qui frappent la métropole…

K. Fakhir

 

Partager.

Votre commentaire