Autoroute Marrakech-Fès-Meknès: où en est-on ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a présenté, récemment à la Chambre des conseillers, les différents axes routiers en cours de réalisation pour assurer la liaison autoroutière entre les régions, mettant en avant la vision du ministère qui découle du programme gouvernemental de réduction des disparités territoriales.

 

Baraka a déclaré que le Maroc dispose de 1.800 km d’autoroutes, qui jouent un rôle important dans le développement économique et social ainsi que dans le rapprochement des régions et le renforcement de leur développement.

 

Le ministre a de surcroit souligné que de nombreux axes sont en cours de réalisation, notamment le triplement de l’autoroute Casablanca-Berrechid sur une longueur de 20 km, le triplement de l’autoroute de contournement de Casablanca sur 30 km, et le triplement de l’autoroute Tit Mellil-Berrechid sur 30 km, notant que pour réduire la pression sur l’autoroute Casablanca-Rabat, une autoroute continentale entre les deux villes sera réalisée sur une longueur de 60 km.

 

« Dans le cadre de la réalisation du projet du port Nador West Med, qui aura pour mission importante le développement des régions de l’Oriental et de Fès-Meknès, le ministère travaille à la réalisation de l’autoroute de Guercif-Nador, d’une longueur de 104 km », a ajouté Baraka, soulignant que les appels d’offres ont été lancés au niveau du tronçon Guercif-Saka sur 36 km.

 

Parmi les projets auxquels le ministère porte une attention particulière, il a cité le lancement de l’étude de construction de la voie Express El Hajeb-Rissani sur 405 km et le lancement de la deuxième phase de l’étude pour la construction de l’autoroute Marrakech-Fès-Meknès via Béni Mellal sur 180 km.

 

Cette dernière revêt « la plus haute importance, puisque la plupart des autoroutes existantes sont des routes verticales, alors que celle-ci sera horizontale », a poursuivi le ministre. Baraka a également fait état d’importantes avancées réalisées sur le projet de la rocade Nord-Est du Grand Agadir, y compris les entrées, le renforcement de la route nationale N°11 reliant la zone franche et la route nord-est sur un total de 40 km et la mise à niveau de la voie express urbaine à Agadir, dont la réalisation de trémies d’une longueur de 20 kilomètres.

 

Ces deux projets, a-t-il dit, visent à améliorer les indicateurs de sécurité routière et à faciliter la liaison avec l’autoroute Agadir-Marrakech, pour un coût total estimé à 1,4 milliard de dirhams.

 

S’agissant du raccordement du réseau autoroutier à l’autoroute Tiznit-Dakhla, Baraka a expliqué que son département finalise l’étude relative au projet de l’autoroute reliant la sortie de l’autoroute Marrakech-Agadir et l’entrée de la voie express Tiznit-Dakhla, sur 85 km, notant que les études préliminaires pour ce projet ont été achevées.

Share.

Leave A Reply