Autoroute Fès-Marrakech : le partenariat public-privé une solution de financement ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +
L’option d’un recours au partenariat public-privé sérieusement envisagée, à travers de collectivités locales, est envisagée pour la participation au financement du projet structurant  « Autoroute Fès-Marrakech ». Trois régions territoriales sont concernées, à savoir, la région de Fès-Meknès, la région de Béni-Mellal Khénifra ainsi que la région de Marakech-Safi.
L’exécutif préconise l’option des PPP (partenariat public privé), dans ce genre de projets d’envergure.  Il s’agit de la construction de l’autoroute reliant les deux pôles régionaux Fès et Marrakech.
Les deux agglomérations marocaines sont desservies par le réseau autoroutier national. Les autorités locales des deux villes portent dans leur viseur l’objectif de relier les deux villes par un tronçon direct connectant une autre région au passage à savoir celle de Béni-Mellal-Khénifra.
Ce projet nécessiterait la mobilisation des fonds, jugés initialement importants, et la tutelle préconise l’option du partenariat public privé pour assurer le financer, en effet, le ministère de l’Equipement annonce que la réalisation du tronçon reliant Marrakech à Béni-Mellal est actuellement soumis à l’étude préliminaire, indiquent des sources concordantes.
En outre, une première étude du tronçon reliant Béni-Mellal  et Fès a été achevée, et que le département se prépare à lancer l’étude préliminaire dans les prochains mois, ajoutant que si l’étude en question sera lancée en 2023, les autorités compétentes se focalisent dès maintenant sur le côté de financer le projet.
Dans ce sens, les responsables du ministère, selon des sources, affirment que concernant le montage financier, toutes les options sont étudiées y compris le recours à un partenariat avec le secteur privé. Il est tout de même important que le ministère de la tutelle réussisse à convaincre des investisseurs privés pour s’engager à financer ce chantier stratégique.

Share.

Leave A Reply