Aménagement urbain à Marrakech.. Les détails du plan d’action 2022-2024…

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Conseil d’administration de l’Agence urbaine de Marrakech (AUM) a tenu, lundi au siège de la Wilaya de la région Marrakech-Safi, sa 20è session, marquée par l’approbation de son plan d’action pour la période 2022-2024.

Présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, M. Abdellatif Ennahli, en présence notamment du Wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, M. Karim Kassi-Lahlou, du président du Conseil régional, M. Samir Goudar, ainsi que des gouverneurs des provinces d’Al Haouz et de Chichaoua, cette session a été aussi marquée par l’approbation des rapports moral et financier de l’Agence au titre des exercices 2019, 2020 et 2021.

Lors de cette session, les membres du Conseil d’administration ont donné leur approbation de principe au projet de budget de l’exercice 2022 et ont adopté la convention de partenariat signée entre le Conseil régional de Marrakech-Safi, l’AUM et l’Agence urbaine d’Essaouira relative à l’étude de la montagne.

Intervenant à cette occasion, M. Ennahli a mis l’accent sur la position stratégique du secteur de l’urbanisme parmi les priorités des politiques publiques vu sa contribution à la réduction des disparités territoriales et la rationalisation et l’orientation des interventions publiques, l’accompagnement des dynamiques d’investissement et la création de postes d’emploi tout en oeuvrant à mettre le citoyen au cœur du développement dans le but de hisser le niveau des services de base et garantir la qualité de vie dans un environnement sain, améliorer le climat des affaires, encourager l’investissement et promouvoir l’attractivité des espaces d’accueil.

Dans ce contexte, M. Ennahli a tenu à rappeler les grands chantiers de développement et les programmes démocratiques modernistes sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, visant à instaurer le Nouveau modèle de développement (NMD) pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens et la réduction des disparités sociales et territoriales, la mise en œuvre de la régionalisation avancée en tant que modèle démocratique visant la réalisation du développement socioéconomique, équilibré et équitable, en plus des autres efforts consentis pour réaliser l’essor économique et surmonter les répercussions de la pandémie de la Covid-19.

De son côté, M. Kassi-Lahlou s’est félicité de la dynamique que connaissent les documents d’urbanisme couronnés par l’approbation de 06 documents d’aménagement de la préfecture de Marrakech, alors que d’autres documents sont en cours d’approbation.

Dans ce cadre, il a fait remarquer que les documents d’aménagement ont été récemment renforcés par l’homologation du plan d’aménagement sectoriel de Harbil, qui permettra de créer un pôle industriel et logistique par excellence, ce qui est de nature à représenter une valeur ajoutée pour la région au niveau économique pour la diversification du tissu productif et la création de postes d’emploi.

Après avoir mis l’accent sur l’importance de permettre à tout le territoire de la préfecture de Marrakech de se doter de documents d’urbanisme nécessaires, M. Kassi-Lahlou a mis en relief le rôle de l’Agence urbaine de Marrakech pour son adhésion effective dans l’accompagnement de la réalisation des différents chantiers de développement et dans toutes les phases d’élaboration du projet de Schéma régional d’aménagement du territoire et d’études des plans des projets, en plus de sa contribution à la réalisation de plusieurs études en coordination avec les services des préfectures de Marrakech, Al Haouz et Chichaoua, la commune de Marrakech, la commune urbaine de Mechouar-Kasbah et les autres communes relevant de son ressort territorial, dont la Charte architecturale de l’ancienne Médina, qui représentent des études qualitatives à valeur ajoutée, qui viennent renforcer les efforts visant la préservation du patrimoine culturel, historique et urbanistique de l’ancienne médina de Marrakech, en plus de la contribution à l’élaboration du plan de gestion de l’ancienne médina de Marrakech présenté actuellement devant les services centraux du secteur de la culture.

Les travaux de cette session ont été marqués par la présentation d’un exposé par le directeur de l’Agence urbaine de Marrakech, M. Said Loukmane, sur le bilan d’action de l’agence durant les trois dernières années et le plan d’action pour la période 2022-2024, relevant que la conjoncture sanitaire mondiale a constitué une occasion pour promouvoir les mécanismes d’action à travers la digitalisation des services et l’adoption des mesures de gestion immatérielle des procédures et l’exposition de 50 documents d’urbanismes approuvés dans la plateforme géographique informatique.

L’ordre du jour de cette session comportait également l’approbation du procès-verbal de la 19è session du Conseil d’administration de l’agence.

 

Share.

Leave A Reply