Sécurité ferroviaire.. L’ONCF organise une formation au profit de responsables africains

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

«La sécurité ferroviaire, la priorité des priorités». Tel est le thème de la 7e édition de la formation sur la sécurité ferroviaire, organisée au profit d’une trentaine de responsables de réseaux ferrés africains. Organisée par l’Office national des chemins de fer, cette formation se déroule du 10 au 21 juin au centre de l’ONCF à Rabat.

Venus d’Algérie, du Burkina Faso, du Cameroun, du Gabon, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et de la Tunisie, les participants vont suivre, aux côtés de leurs homologues marocains, un programme riche et diversifié composé de cours théoriques soutenus par des études de cas animées par des experts marocains, ainsi que des conférences spécifiques et des visites techniques ciblées à des sites ferroviaires à travers le réseau ferré marocain, indique l’ONCF dans un communiqué.

Cette formation, qui s’inscrit dans le cadre du déploiement du plan d’action 2019 de l’Union internationale des chemins de fer -Région Afrique présidée par le Maroc-, découle de la nouvelle stratégie «Revitalisation du rail en Afrique : Destination 2040», souligne la même source. Cette nouvelle stratégie réserve au volet «Formation du capital humain» une attention particulière, moyennant une batterie d’actions relatives à la composante «Sécurité» qui constitue le socle du mode ferroviaire, précise le communiqué.

Dans le sillage de la politique tracée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en matière du renforcement de la coopération Sud-Sud, fait savoir le communiqué, l’ONCF a multiplié les initiatives pour partager son expérience et son savoir-faire avec les réseaux africains.

En l’espace des cinq dernières années, cette coopération a porté sur l’organisation de 14 conférences/séminaires autour de sujets d’actualités ayant connu la mobilisation de 170 experts et la participation d’environ 2.000 responsables et décideurs africains et la réalisation de 10 cycles de formation axés notamment sur la sécurité ferroviaire ainsi que sur la maintenance de la voie, au profit de près de 240 participants encadrés par 120 experts, rappelle la même source.

Il s’agit également de l’organisation d’une trentaine de visites d’information et de partage de bonnes pratiques au profit des différentes délégations africaines et la réalisation de deux études prospectives.

L’objectif de ces actions concrètes est de soutenir les réseaux ferrés africains dans leurs processus de mise à niveau et de développement, en vue de contribuer à asseoir le développement du système de transport ferroviaire africain.

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires