L’ENAM organise la 4e édition d’ «Al Mi’mâr» à Marrakech

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Ecole nationale d’architecture de Marrakech (ENAM) organisera, du 18 au 20 mars 2019 à Marrakech, au musée Mohammed VI de la civilisation de l’eau, la 4e édition du Patrimoine désignée sous le nom d’«Al Mi’mâr», une rencontre placée sous le signe de la «transition écologique et sociétale et patrimoine architectural et paysager».

Cette initiative émane du souci de l’ENAM d’accompagner la mise en œuvre de l’un des axes de la stratégie du ministère de tutelle, de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, qui consiste en la valorisation du patrimoine architectural et paysager, l’encouragement des cultures constructives écologiques et des pratiques éco-responsables ainsi que la promotion de l’enseignement de la transition écologique dans les projets d’architecture et de paysage.

l’Ecole vise, à travers l’organisation de cette rencontre, à faire connaitre le patrimoine architectural et paysager dans ses composantes locale, régionale et nationale, son rôle primordial dans le développement économique et social du pays et l’intérêt qu’il y a à le préserver et à le réhabiliter pour le bien de l’humanité.

Cette rencontre, qui se déroule en partenariat avec la région de Marrakech-Safi, bénéficie de l’appui de partenaires institutionnels locaux, nationaux et internationaux, de la participation de art & jardins I Hauts-de-France, l’Association des Architectes-Paysagistes du Maroc, l’Union Rempart de France, l’Association des Elèves Architectes de Marrakech, la Chaire UNESCO «Architectures de Terre, Cultures constructives et développement durable» et l’ICOMOS Maroc, auxquelles sont associés d’autres acteurs des milieux de l’entreprise et la société civile.

Cet événement d’une grande importance prend chaque année de l’ampleur et suscite l’engouement de la communauté scientifique, au Maroc et à l’étranger, et attire de plus en plus de partenaires, tant publics que privés, ainsi qu’un nombre croissant de citoyens. Outre la sensibilisation aux questions du patrimoine et la nécessité d’atténuer les influences physiques et anthropiques qui l’affectent, d’autres actions sont prises en compte. Elles englobent autant les savoirs que les savoir-faire, les œuvres d’art et d’architecture que les sites naturels et paysagers.

Soulignons que trois panels sont programmés pour l’animation des activités de la 4e édition d’Al Mi’mâr :

Panel 1, 18.03.2019 : Habiter le paysage à l’échelle du quotidien

Panel 2, 19.03.2019 : Les jardins dans la ville

Panel 3, 20.03.2019 : Enseigner la transition écologique dans les projets d’architecture et de paysage

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires