L’économie sociale représente un secteur prometteur favorisant la création de l’emploi et de la richesse

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’économie sociale constitue une locomotive essentielle pour le développement régional. Elle représente un secteur prometteur à même de favoriser la création de l’emploi et de la richesse. C’est ce qu’a indiqué, mardi à Assa, la Secrétaire d’Etat chargée de l’Artisanat et de l’économie sociale, Jamila El Moussali.

S’exprimant lors du premier colloque régional de la femme, Mme El Moussali a fait savoir que l’économie sociale et solidaire, qui connait actuellement un progrès remarquable, contribue aussi aux efforts visant la lutte contre la pauvreté et la précarité. Elle a cité, à cet égard, une étude réalisée par l’Office du développement de la coopération (ODCO) qui montre que les femmes impliquées dans l’action coopérative développent une confiance en soi et «appuient la scolarité de leurs enfants, ce qui prouve l’impact positif de ce genre d’activités sur l’enseignement».

La plupart des politiques sociales dans les programmes gouvernementaux sont destinées à la femme, a rappelé Mme El Moussali, tout en précisant que les femmes marocaines sont capables d’apporter leur concours à ce type d’économie à travers les coopératives et les entreprises sociales. Mme El Moussali a fait observer qu’il existe désormais un engouement croissant pour les coopératives sociales, dont 29% sont féminines, tout en appelant à une nouvelle génération de coopératives dans le cadre du tourisme solidaire et du marketing électronique.

De son côté, le gouverneur de la province d’Assa-Zag, Youssef Khayer, a indiqué que l’économie sociale a connu «un développement majeur» au cours des dernières années au Maroc, soulignant qu’il s’agit d’un pari stratégique à gagner pour la création de nouveaux postes d’emploi, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, ainsi que pour l’appui à la cohésion sociale et à la croissance économique.

Youssef Khayer a fait savoir que l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a donné un coup d’accélérateur à l’économie sociale au niveau de la province d’Assa-Zag, en l’absence de véritables opportunités d’investissement à même d’absorber le chômage notamment parmi les détenteurs des diplômes supérieurs.

Face à cette réalité, il importe de relancer les programmes d’appui aux initiatives privées et aux startups dans le cadre du renforcement de la dimension territoriale de la politique de l’économie sociale et solidaire, a insisté M. Khayer.

Le colloque régional, qui poursuivra jusqu’au 15 mars, est organisé par des coopératives et des associations féminines sur le thème «Le 8 mars : Pour une femme agissante en matière sociale et de développement», à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la femme.

 

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires